×
Publicités
Publié le
10 déc. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PPR entend développer Qeelin en priorité en Asie

Publié le
10 déc. 2012

Une marque chinoise au rayonnement international. Tel est l'avenir promis à Qeelin, la nouvelle acquisition du groupe PPR. La griffe de haute joaillerie a été lancée en 2004 par le Français Guillaume Brochard, ancien dirigeant de la maison de haute horlogerie Ebel, et par Dennis Chan, qui officie comme directeur de la création. "Le positionnement de Qeelin et son identité sont tout à fait uniques", soulignait lundi Alexis Babeau, directeur général adjoint du pôle luxe de PPR, lors d'une conférence de presse en fin de matinée ce lundi.

Sans révéler de chiffres exacts concernant la transaction, le groupe PPR assure que la structure exécutive de Qeelin sera maintenue autour de Guillaume Brochard et Dennis Chan qui restent associés au capital. De même, la future stratégie de développement émanera de la collaboration entre PPR et le duo franco-chinois.

Pour l'instant, Alexis Babeau a livré ses priorités pour Qeelin: le développement de boutiques en propre à Hong Kong et en Chine continentale. Sur le long terme, la stratégie de PPR entend faire connaitre à Qeelin le même parcours qu'Alexander McQueen et Balenciaga, dont les chiffres d'affaires ont été multipliés respectivement par 12 et 11 depuis leur entrée dans le groupe PPR, selon le directeur général adjoint du pôle luxe.

Qeelin possède une boutique à Paris au Palais-Royal

Qeelin est la seconde griffe de joaillerie du groupe PPR par ailleurs propriétaire du joyau parisien Boucheron. La marque basée à Hong Kong possède 7 boutiques en propre et 8 en franchise. Elle pilote trois boutiques en Europe dont une à Paris et ses bijoux sont sélectionnés entre autres chez Colette à Paris et Restir à Tokyo. PPR compte axer sa stratégie de développement en priorité vers l'Asie, "un marché particulièrement porteur" pour le secteur de la haute joaillerie. Par ailleurs, le groupe "n'exclut pas" de futurs rachats de marques chinoises à l'avenir.

Les produits Qeelin, au style ludique et contemporain, oscillent entre 2000 et 30 000 euros pour un prix moyen de 4000 euros. Inspirés des techniques de l'artisanat français, les bijoux utilisent de l'or, de l'argent et des pierres précieuses comme le saphir, le diamant, le rubis ou encore le jade, une pierre chinoise par excellence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com