×
Publicités
Par
AFP
Publié le
26 janv. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PPR : ventes 2005 portées par le luxe mais pénalisées par la distribution

Par
AFP
Publié le
26 janv. 2006

PARIS, 26 jan 2006 (AFP) - Le groupe français PPR (luxe et distribution) a annoncé jeudi dans un communiqué un chiffre d'affaires de 17,765 milliards d'euro en 2005, en hausse de 4,2 % par rapport à l'exercice précédent (+ 4,8 % en données comparables).


François-Henry Pinault, PDG du groupe PPR

Ce chiffre est en dessous des attentes du consensus des analystes, qui tablait sur un chiffre d'affaires annuel de 17,795 milliards d'euro.

La Distribution, qui représente un peu plus de 70 % du chiffre d'affaires total de PPR, a été marquée par un contexte morose entre octobre et décembre 2005, indique le groupe dans un communiqué.

L'autre pôle du groupe, le Luxe, a atteint des progressions à deux chiffres au dernier trimestre et sur l'année.

La distribution a "bien résisté aux fluctuations économiques en Europe, dans des marchés caractérisés par l'accélération des nouveautés et une concurrence vive. Nous abordons ainsi l'année 2006 avec confiance", souligne François-Henri Pinault, PDG de PPR, cité dans le communiqué.


Devanture d'un magazin Fnac

"Les marques de luxe ont réalisé une année exceptionnelle sous l'impulsion de leurs nouvelles équipes", ajoute le PDG.

"La marque Gucci a atteint des records historiques de ventes sur l'exercice, et la dynamique de croissance des autres marques leur confère à toutes un fort potentiel de développement pour 2006", souligne M. Pinault.

Dans la Distribution (Conforama, Fnac, Printemps, Redcats, CFAO), les ventes ont progressé 2,8 % sur l'année à 14,760 milliards d'euro, et de 1,9 % à 4,576 milliards d'euro au 4ème trimestre.

Les performances y sont inégales.

La chaîne de distribution de produits culturels Fnac et le conglomérat de distribution CFAO affichent des progressions. Le premier a vu ses ventes monter de 3,7 % au dernier trimestre et de 5,3 % sur l'année, tandis que le second affiche + 15,5 % et + 9,3 %.

Le groupe de distribution de meubles Conforama a vu ses ventes reculer de 0,3 % au dernier trimestre, mais progresser de 1,2 % sur l'année.

Les magasins Printemps et le groupe de vente à distance Redcats affichent des baisses par rapport à 2004. Le chiffre d'affaires du Printemps recule de 8,5 % au dernier trimestre et de 4,7 % en 2005, alors que Redcats affiche - 1,8 % au quatrième trimestre mais reste stable sur l'année.


Campagne publicitaire printemps/été 2006 Gucci, marque du groupe PPR

Dans le Luxe (Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, YSL Beauté), PPR a enregistré une progression de 16,3% au quatrième trimestre, à 901 millions d'euro, et une hausse de 15,9 % à 3,036 milliards d'euro sur l'exercice.

Dans ce pôle, "toutes les zones géographiques affichent des croissances à deux chiffres", souligne le communiqué. Les plus fortes croissances sont enregistrées en Asie-Pacifique hors Japon, à + 23,2 %, et en Amérique du Nord, à + 20,4 %. En Europe le chiffre d'affaires trimestriel est en hausse de + 12,7 %.

Gucci Group affiche une progression de 13,4 % de ses ventes au dernier trimestre et de 11,9 % sur l'année. La marque Gucci progresse de 17,8 % au dernier trimestre et 18,4 % en 2005, Bottega Veneta de 79,8 % et 66,8 %, alors qu'Yves Saint Laurent n'a progressé que de 0,1 % au 4T et reculé de 1 % en 2005.

En 2005, le chiffre d'affaires total du groupe PPR à l'international s'est établi à 9,118 milliards d'euro, en progression de 7,9 % en données comparables et représente 51,3 % du chiffre d'affaires total du groupe, contre 50,2 % en 2004.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.