×
Publicités
Publié le
18 févr. 2009
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Première Vision Pluriel n’échappe pas à la baisse générale de fréquentation

Publié le
18 févr. 2009

Malgré la frilosité du marché du textile et de l’habillement, les six salons réunis sous la bannière Première Vision Pluriel, du 10 au 13 février, ont bénéficié d’un climat studieux, mais leurs exposants, en dépit de la convivialité des échanges professionnels, ont constaté sans grande surprise une affluence plus timorée qu’à l’accoutumée.


Vue d'une partie du salon Première Vision - Photo : Emilie Kremer

Les chiffres sont éloquents, mais face à leur baisse généralisée, les organisateurs notent la qualité des affaires qui se sont tenues au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, que ce soit sur Première Vision, Expofil, Indigo, Mod’Amont, Le Cuir à Paris ou Zoom by Fatex.

A eux deux, Première Vision et Expofil ont attiré 38 945 professionnels. Une chute vigoureuse de 18 %, loin des 48 483 visiteurs de février 2008. Pas cette dégringolade avant tout conjoncturelle n’a en rien remis en cause la qualité du salon, aux yeux de leurs organisateurs. « Première Vision se confirme comme le rendez-vous essentiel pour le marché, l’outil de contacts et de vente le plus efficace », expliquent ces derniers, saluant la pertinence des collections présentées et des services proposés.

Le retrait du visitorat n’aura pas non plus entamé la part de professionnels étrangers à avoir fait le déplacement. Ils étaient effectivement 27 834 à être venus, principalement du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne. L’Amérique du Nord fut elle aussi au rendez-vous avec 1 410 professionnels, suivie des 1 292 visiteurs japonais et des 426 acheteurs coréens.

Indigo est lui aussi touché par une baisse de la fréquentation. Fort de ses 153 exposants à 88 % étrangers, avec 41% d’exposants britanniques et 16 % de stands italiens, le salon mondial des métiers du dessin et de la création textile a accueilli 13 426 visiteurs, soit 12,5 % de moins par rapport au record établi en février 2008. Une diminution que les organisateurs jugent plus qu’honorable au vu du contexte économique.

Le visitorat est une fois de plus largement international, avec 73 % d’étrangers. Derrière la Grande-Bretagne et ses 2 651 visiteurs, la nation la plus représentée dans les allées ont été l’Italie avec 1 159 professionnels, l’Allemagne et ses 900 visiteurs et l’Espagne via 704 représentants.


L'allée centrale du salon Mod'Amont aboutit au forum de tendances - Photo : Emilie Kremer

Mod'Amont, pour sa part, a enregistré 19 355 visites, soit un léger fléchissement de sa fréquentation qui ne perd que 1,2 point par rapport à février 2008. Composé à 60 % d’étrangers, il eut une petite tendance à perdre de son internationalité pour se contracter sur un public plus hexagonal (+ 7 %). Se sont distingués par leur fidélité, certains de nos voisins européens se sont massivement déplacés. En tête, l’Allemagne avec ses 1 108 visiteurs. A noter également la permanence de la Belgique, des Pays-Bas et du Danemark, et même l’augmentation de 8 % de la présence suisse.

Hélas, la crise a eu globalement raison de la fréquentation américaine et asiatique, avec des fréquentations états-unienne (244), brésilienne (106), russe (86) et sud-coréenne (99) en berne. Néanmoins, le Japon aurait réussi à maintenir le score de l’an passé avec 267 professionnels, et le bon pont revient à la Chine dont la fréquentation a enregistré un boom de 31 %.

Le Cuir à Paris présentait 257 exposants venus de dix-neuf nations (+ 10 % par rapport à février 2008), dont le Pérou pour la toute première fois. Une belle performance qui ne va toutefois pas de paire avec la fréquentation de l'événement dont les 9 000 mètres carrés furent arpentés par 9 991 personnes, contre 10 649 l'an passé. Cette légère contre-performance (- 6 % environ) n'a néanmoins pas empêché certains pays de se distinguer par une présence en hausse : + 8 % pour la France, + 4 % pour l'Allemagne, +17 % pour le Brésil et + 15 % pour le Danemark, et un petit + 1,1 % pour la Grande-Bretagne.

Moins loquace que ses confrères, Zoom by Fatex, qui reste muet sur ses chiffres, n’en est pas moins optimiste quand il s’agit de souligner la pertinence de son offre et la qualité de ses visiteurs. Parmi ces derniers, l’organisation de la manifestation cite ainsi de nombreux donneurs d’ordre. Ont notamment répondu à l’appel : Adidas, Escada, Esprit, Hugo Boss, C&A, Cortefiel/Springfield, Inditex, Polo Ralph Lauren, 3 Suisses, Antik Batik, BCBG Max Azria Groupe, Chanel, Christian Dior, Hermès, Diesel, Gucci, Marks and Spencer, … Des marques et des maisons de renom dont la fidélisation passe aussi par la proposition de conférences, d’expositions et de forums de tendances.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com