×
5 002
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
22 oct. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Première Vision Shanghai : une refonte attendue pour 2015

Publié le
22 oct. 2014

Après avoir annoncé le changement de noms de ses salons, et avant sa première édition à Istanbul, Première Vision tient son édition asiatique à Shanghai ces 21 et 22 octobre. L'occasion d'un changement d'adresse en vue d'une remise à plat du rendez-vous pour 2015, confie l'organisateur à FashionMag.com.

Première Vision Shanghai - octobre 2014


Le rendez-vous du textile haut-de-gamme et du denim se tient en effet désormais au Bund Show Field, du nom du bord de fleuve offrant la célèbre vue sur l'entassement des plus hauts gratte-ciel de la ville. Exit le ShanghaiMart Expo, vieillissant mais surtout plus excentré.

Mais, alors que le grand salon local du concurrent Messe Frankfurt prendra place l'an prochain dans un espace d'exposition flambant neuf où viendra le rejoindre Chic, le grand rendez-vous chinois de l'habillement, Première Vision n'entend pas se limiter à un changement de cadre.

"Pour 2015, il y aura des nouveautés" annonce ainsi à FashionMag.com Guglielmo Olearo, directeur des salons internationaux de Première Vision SA. "Je pense que cela va passer par un reengineering, une remise à plat du format, vers quelque chose de plus adapté. Mais il reste dans notre volonté de maintenir ce rendez-vous chinois".

L'an passé, Première Vision et Denim by PV Asia annonçaient un rapprochement possible avec le salon hongkongais Novomania. Un projet de session commune qui ne s'est pas concrétisé, laissant à l'organisateur français la possibilité de déployer librement en Asie sa nouvelle politique de marques, dévoilée en septembre.

"Nos taux de pré-enregistrements sont très élevés sur la Chine, ce qui démontre que notre capital marque est très bon", pour le responsable. "Il faut que nous arrivions toujours leader dans le haut-de-gamme, tout en se gardant les options ouvertes. Les deux ne sont pas incompatibles, et il faut savoir jouer sur plusieurs tableaux". 

Mais pour Première Vision Shanghai, qui réunit près de 70 exposants, il reste fort à faire pour rester visible face au mastodonte concurrent, qui pousse l'organisateur à jouer le challenger là où il tient pourtant les rênes à Paris. "Comme la Turquie et le Brésil, la Chine est un marché en pleine mutation, en quête de renouvellement. C'est à nous de savoir saisir cette opportunité" pour Guglielmo Olearo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com