×
Publicités

Princesse tam.tam prend ses quartiers chez Uniqlo

Publié le
today 27 août 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après quelques collaborations produit, notamment autour du maillot de bain, Uniqlo et Princesse tam.tam, appartenant toutes deux au groupe nippon Fast Retailing, resserrent encore leurs liens dans un projet concret de mutualisation retail. A partir du 13 septembre prochain, des ensembles lingerie et homewear signés Princesse tam.tam seront ainsi référencés chez le géant Uniqlo.


Le modèle « Monica » et le pyjama en modal « Douceur » seront vendus chez Uniqlo. - Princesse tam.tam


Il s’agit d’un moyen d’accroître la visibilité de la marque de dessous française, quelque peu en perte de vitesse côté chiffres, en lui donnant une nouvelle impulsion européenne. « Princesse tam.tam espère ainsi attirer davantage de clients dans ses boutiques pour découvrir la collection complète, puisque seuls quelques produits seront disponibles », nous précise la marque. 

L'idée est aussi pour Uniqlo d’élargir encore son offre d’habillement qui s’adresse à toute la famille. Le géant nippon possède déjà une offre de lingerie, focalisée sur les soutiens-gorge confortables au style intemporel et les brassières de sport. L’apport des modèles Princesse tam.tam en boutique pourrait lui permettre de proposer un peu plus de fantaisie en rayon. Trois thèmes ont été sélectionnés : l'ensemble « Monica », en dentelle, de même que les sous-vêtements « Lovely Heattech », dotés de cette technologie qui a fait la renommée d'Uniqlo, et un pyjama en modal au détail de dentelle sur l'épaule. Ces produits occuperont deux présentoirs dans l'espace vêtements d'intérieur des onze points de vente Uniqlo sélectionnés.

Quatre adresses en France ont été choisies : les magasins de Paris (Opéra et Marais), Montpellier et Lyon. Mais cette initiative porte surtout l’ambition de profiter du réseau international d’Uniqlo pour accroître l’aura de l’enseigne de sous-vêtements, qui possède des boutiques en Belgique, mais pas dans d’autres villes d’Europe (mis à part deux corners en Italie). Princesse tam.tam arrive ainsi dans les unités Uniqlo d’Anvers et de Bruxelles en Belgique, de Barcelone en Espagne, dans deux magasins londoniens (Regent Street et Oxford Street) et enfin en Allemagne, à Berlin et Cologne.

Ce déploiement se conjugue aussi sur le Web puisque les produits Princesse tam.tam seront commercialisés sur l’e-shop de l’enseigne japonaise en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne ainsi que sur le site européen. Une vitrine e-commerce de plus pour la griffe de lingerie française fondée en 1985 et passée sous pavillon nippon en 2005.  

La filiale française de Fast Retailing a lancé en avril dernier un projet de réorganisation de son siège tricolore, conduisant à la mise en place d’un plan de départs volontaires dans les bureaux qui ne doit pas, selon le groupe, avoir d’impact sur le réseau de magasins. Celui de Princesse tam.tam se compose d’environ 130 adresses.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com