×
Publicités
Publié le
21 mai 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Printemps: de bons résultats et de grands projets

Publié le
21 mai 2014

Le Printemps a connu une année 2013 agitée avec le rachat du groupe de distribution par des fonds qataris et les tensions sociales qui ont suivi. Pour autant, les affaires ont continué… positivement à en croire les annonces du président de la société, Paolo de Cesare, lors de l’inauguration de son nouveau magasin de Marseille, dans le centre commercial Terrasses du Port, où le groupe ouvre aussi un Citadium.

Le Printemps dans le centre Terrasses du Port, qui ouvre officiellement samedi 24 mai


Selon celui-ci en effet, le groupe Printemps a enregistré une croissance de ses ventes de 3,9 % sur son exercice 2013/2014, clos à fin mars. Le Printemps Haussmann a fait 6,1 % de mieux et Citadium +6,7 %.

La chaîne elle-même (tous les Printemps hors Haussmann) a enregistré des ventes stables "malgré l’immobilisation de nombreuses surfaces du fait de rénovations", précise l’enseigne.

Cinq points de vente de la chaîne (Nancy, Metz, Rouen, Le Havre, et Parly 2 du fait de travaux sur les parkings) sont affichés en baisse et les autres en progression, comprise entre 1 et 3 %. Mais Paolo de Cesare a pris soin de préciser que tous les magasins sont rentables.

Toujours selon celui-ci, la croissance de l’activité a été tirée par les segments femme et accessoires, qui ont crû de 4,5 et 8,1 %. La beauté a aussi enregistré une progression de ses ventes de 4,3 %.

L’exercice 2013/2014 a aussi été marqué par l’acquisition en novembre dernier du e-commerçant Place des Tendances, sorte de grand magasin en ligne, qui renforce donc le e-commerce de l’enseigne. Selon le groupe de distribution, celui-ci aurait enregistré des premiers mois positifs au sein de son nouveau propriétaire.

Le Printemps a aussi en janvier dernier ouvert son magasin du Carrousel du Louvre. "Celui-ci nous permet de tirer profit du segment très prometteur de la clientèle internationale et touristique", souligne l’enseigne.

A Haussmann, le quatuor de tête des pays pour la fréquentation touristique est d’abord la Chine, puis le Japon, la Corée et la Russie.

Le point de vente marseillais joue une partition délibérément haut de gamme


Fort de ces bons chiffres, et d’un positionnement haut de gamme affirmé, le Printemps entend poursuivre le même chemin en accélérant les rénovations et la modernisation des points de vente.

Dans la chaîne, hors donc Haussmann, sont encore à revoir les magasins d’Italie 2 (la refonte de ce magasin est prévue pour fin 2015) et Nation à Paris, et l’unité du Havre. Est concerné aussi le deuxième étage du Printemps de Lille.

Mais, là encore, la grande affaire sera la poursuite de la mutation d’Haussmann. Le transfert de la lingerie dans le magasin beauté et maison a permis de récupérer 2500 mètres carrés en rez-de-chaussée bas, plus prosaïquement le sous-sol, pour agrandir le secteur accessoires. Ce chantier devrait être réalisé pour septembre-octobre 2014. La refonte du rez-de-chaussée monopoliserait selon Paolo de Cesare de 10 à 20 millions d’euros !

D’autres projets de mutation sur Haussmann sont en réflexion mais non encore décidés, selon le président du groupe Printemps. L’un d’entre eux, de taille, porte sur le déménagement de tout ou partie du secteur homme dans le magasin beauté-maison situé sur le boulevard Haussmann. "Nous avons plein de projets, souligne Paolo de Cesare, dans le cadre d’un plan de cinq ans, à 2020. Faire bouger l’homme pourrait coûter entre 50 et 100 millions d’euros".

De même, le président du Printemps se dit attentif aux opportunités à Nantes, Bordeaux, Toulouse et Montpellier par exemple. Sans là aussi que rien ne soit concrètement engagé.

A l’international, Paolo de Cesare se dit peu pressé. Même s’il considère que le Printemps y a quelque chose à dire. "Une chose est sûre, souligne le président du Printemps, nous voulons aborder ce sujet de manière très qualitative. Pour cela, nous irons en direct. Les exemples via des partenaires ne sont pas vraiment probants".

Olivier Guyot et Jean-Paul Leroy

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com