×
4 955
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
1 juil. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Printemps-été 2015 : Paris en quatre tendances

Publié le
1 juil. 2014

Les 51 présentations masculines du printemps-été 2015 se sont achevées dimanche soir à Paris, après Londres, Florence et Milan. Cette cuvée fut marquée par une décontraction reconduite et généralisée des coupes et des attitudes, même chez les plus conservatrices des maisons.

Ce fut bien sûr le cas d’Hedi Slimane chez Saint Laurent, qui a conclu la marche avec une collection woodstockienne peuplée de transfuges des festivals rock des années 70. Les clients adorent et la fédération approuve l’idée du sang neuf, elle qui accueillait cette saison une nouvelle salve de créateurs, jeunes pour la plupart, au programme officiel. Sans ordre de priorité, voici quatre enseignements issus des podiums parisiens pour la saison prochaine.

On se tient à carreaux chez Carven, Gosha Rubchinskiy et 3.1 Phillip Lim



1- L’homme se tiendra à carreaux
La géométrie reste la matière préférée des print designers, avec cette saison une mention spéciale pour les rayures, horizontales ou verticales, mais aussi pour les carreaux, graphiques, noir et blanc ou façon patchwork de plaids multicolores pour d’autres. On en a vu dans toutes les fashion weeks masculines, à Paris avec brio chez Junya Watanabe (dont c’est la marque de fabrique), Gosha Rubchinskiy (le nouveau coup de cœur du groupe Comme des Garçons), Ami Alexandre Mattiussi, 3.1 Phillip Lim et Carven.


2- Les femmes cool s’habilleront chez l'homme

Incontournable chez l'homme: la femme! (Saint Laurent, Haider Ackermann et Y/Project, photo PixelFormula)


On savait déjà que les pré-collections femme avaient massivement élu domicile pendant l’homme dans les agendas des acheteurs. Mais, de plus en plus, des silhouettes femme apparaissent dans les shows masculins des créateurs et des maisons de luxe. Tantôt pour promouvoir un avant-goût de ce qui arrivera en septembre, comme chez Y/Project pour qui c’est une diversification toute récente, Saint Laurent ou encore chez Givenchy par Riccardo Tisci qui s’est offert Adriana Lima en mesh dans son défilé. Soit pour endosser plus littéralement l’habit masculin, comme l’ont tenté avec succès Ami Alexandre Mattiussi ou Haider Ackermann. Ce qui ne déplaira pas à la grande styliste Anastasia Barbieri, qui pratique le menswear sur elle-même depuis longtemps.

Des trous chez KrisVanAssche, Damir Doma et Comme des Garçons (PixelFormula)



3 – Les trous sont partout
Cette tendance androgyne a aussi des conséquences inverses. Parmi elles, les pièces de la garde-robe masculine gagnent en transparences, quitte à se parer de trous comme chez Damir Doma, Comme des Garçons Homme Plus ou KrisVanAssche. Le corps s’est généralement bien fait voir cette saison, depuis le défilé Andrea Crews jusqu’à celui d’Hedi Slimane pour Saint Laurent. La peau s’est même nettement découverte chez Jean Paul Gaultier où une veste avait perdu son verso, ou chez Dries Van Noten dont la collection était plus ambigüe que d’habitude, mais tout aussi poétique.

La palette de l'été 2015 chez Kenzo, Thom Browne, Études Studio et Dior Homme (PixelFormula)


4- La couleur poursuit son invasion
Déjà "légalisée" par les marques pour homme depuis plusieurs saisons via le bleu qu’on continue de décliner à l’envi (Études Studio, Dior Homme, Ami), la couleur n’a plus de sexe et encore moins d’âge. On s’affranchit ainsi du noir et blanc, des lamés or et argent, et on ose les pastels (Kenzo, Thom Browne, Paul Smith), les roses et les jaunes qui flashent (Gosha Rubchinskiy, KrisVanAssche, Hermès, Julien David).

Y/Project et Thom Browne (DR)


Mention spéciale à l’une des tendances les plus téméraires de la saison: la toile réfléchissante "glow in the dark" brillamment importée des rave-parties des nineties par Christopher Kane ou encore Glenn Martens pour Y/Project.

Les défilés Raf Simons et Thom Browne ont même plongé leur audience dans l’obscurité, histoire de voir à quoi ressembleront leurs looks quand la nuit viendra. Utile.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com