×
Publicités
Publié le
26 oct. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Printemps: Haussmann en pleine métamorphose

Publié le
26 oct. 2011

Transformation en cours au Printemps Haussmann. Le public découvrira à partir du 14 novembre le résultat de la première des métamorphoses du grand magasin parisien. Après presque cinq mois de travaux, le 6ème étage dévoilera un visage tout autre. D'abord dans sa fonction. Ce que le Printemps appelait autrefois la mode femme classique a disparu, les marques ont toutes disparu de l'offre, au profit d'un positionnement dit "chic et intemporel". Les nouveaux habitants des lieux sont par exemple Max Mara, Sonia Rykiel, Armani Collezioni, Paule Ka, Red Valentino, Ralph Lauren ou Apostrophe.

Printemps
Le futur aménagement du 6ème étage du Printemps Haussmann, revu par le cabinet d'architecture japonais Wonderwall.

La configuration des lieux a elle aussi été intégralement revue. L'aménagement a été pensé par l'architecte japonais Masamichi Katayama et son cabinet Wonderwall, à qui l'on doit aussi les flagships Uniqlo ou le dernier concept Colette. Marbre blanc au sol, transparences, luminosité et circulation agrandie, les codes sont luxueux mais pas ostentatoires. "C'est à l'image de la cliente visée, elle veut du très qualitatif mais discret, elle aime le bon goût et le design chic", explique Tancrède de Lalun, directeur de la mode du Printemps.

Sur les 1800 mètres carrés de l'espace, différents formats cohabitent dans une unité de ton, à l'image du travail fait il y a deux ans sur l'étage accessoires. A côté des marques qui installeront chacune leurs univers, le niveau 6 propose également deux espaces spécifiques sous les rotondes, l'une dédiée à la fourrure, et l'autre à la marque britannique LK Bennett. "Nous avions envie de nous réapproprier l'architecture historique du Printemps, affirme Tancrède de Lalun, via les rotondes, mais aussi l'escalier double autour duquel nous installons un espace dédié aux Essentiels, conçu comme un appartement haussmannien". Dans cet espace à la fois distinct et en continuité, la garde robe idéale et intemporelle trônera, avec notamment les trenchs Burberry, les doudounes Moncler, les pantalons Incotex, mais aussi un peu de l'offre propre du Printemps avec une ligne de chemises et blouses.

Ces marques qui s'installent au "nouveau 6ème étage" font par ailleurs de la place dans les autres étages féminins. Elles y seront remplacées par des marques du courant "contemporary", le créneau choisi par le Printemps. "Il fallait nous repositionner dans un rôle de prescripteur, estime Tancrède de Lalun. Donc il faut répondre aux évolutions de la consommation féminine. Aujourd'hui, il n'y a plus de fracture de génération, les marques qui sur-performent sont celles qui avec un style intemporel s'adressent à toutes les femmes. Il ne faut plus parler d'âge et de moment de vie aux clientes, ce n'est plus d'actualité, et ça ne fait que commencer !" affirme le directeur de la mode du Printemps.

Printemps
La nouvelle allure de l'une des deux rotondes du Printemps Haussmann, ici l'espace fourrure.

Dans le cadre de ce repositionnement global, les étages 3 et 4 seront les prochains à changer de peau. Le 4ème devrait être prêt en mai prochain, et le 3ème au mois de novembre suivant. Enfin, "la cerise sur le gâteau" selon les mots de Tancrède de Lalun, à savoir l'étage des créateurs internationaux, devrait faire sa mue en 2013.

Après des investissements aussi lourds, d'autres projets seront à l'étude pour le magasin masculin cette fois. Le rez-de-chaussée y a déjà été retravaillé pour mieux placer le luxe dès l'entrée, avant peut-être de penser à de nouveaux travaux d'envergure...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com