×
Publié le
11 avr. 2013
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Printemps: le bonus de Paolo de Cesare en question

Publié le
11 avr. 2013

Après avoir mis en cause un "pillage organisé" de l’immobilier du groupe Printemps par les actionnaires actuels, Rreef, filiale de la Deutsche Bank et le groupe italien Borletti, puis après s’être interrogé sur le montage financier qui préside au rachat par les Qataris en s’étonnant de leur anonymat, le site d’information Mediapart révélait hier l’ampleur du bonus que devrait toucher le président salarié du groupe, Paolo de Cesare, 22 millions d’euros.

Paolo de Cesare

Plus précisément encore, le site s’étonne du montage réalisé via le Luxembourg puis Singapour. Des passages par des paradis fiscaux qui ne semblent plus avoir aucun secret pour Mediapart. Le site n’hésite pas à parler en tout cas de fraude fiscale.

Le secrétaire du syndicat des cadres UGICT-CGT du Printemps, Bernard Demarcq, évoque auprès du site d’information son intention de saisir le procureur de la république pour lui signaler la situation. "L’opacité qui entoure la vente du Printemps n’est plus supportable, dit-il à Mediapart. L’identité du véritable repreneur est toujours masquée. Chaque jour, on découvre de nouveaux intermédiaires. Il apparaît dans ce dossier des pratiques impensables, des commissionnements faramineux. Tout cela ne peut pas durer".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution