×
6 597
Fashion Jobs
HAYS FRANCE
Traffic Manager / E-Commerce H/F
CDI ·
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
Auteur :
Publié le
26 avr. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Printemps: quelle feuille de route ?

Auteur :
Publié le
26 avr. 2013

Le Printemps se retrouve décidément en zone de turbulences médiatiques. Il y a eu l’épisode de la contre-attaque des Galeries Lafayette, qui souhaitait acheter son concurrent direct, celui des suppressions de postes potentielles, celui de la plus-value du CEO Paolo de Cesare qui avait investi à titre personnel en prenant ses fonctions en 2007… Et surtout celui de la publication par Mediapart, ce mercredi, à la veille d’un comité central d’entreprise, d’un document interne, confidentiel donc, au Printemps baptisé Arthur 3 et présentant le projet de rénovation pour le navire amiral du boulevard Haussmann. Du pain béni en somme pour les retailers concurrents qui peuvent lire toutes les données chiffrées du projet, du chiffre d’affaires par mètre carré et par secteur jusqu’à la rentabilité espérée en 2019 et même la marge brute réalisée par mètre carré. "C’est à se demander qui s’acharne sur le groupe Printemps pour faire publier par Mediapart en quelque sorte un tel document confidentiel", commente un analyste du secteur de la distribution.

L'espace luxe au Printemps Haussmann. Photo Pixel Formula


D’une part, le document Arthur 3 doit être remis dans un contexte global de rénovation des trois bâtiments du navire amiral. Le 3 mentionne une troisième étape, la plus longue certes. La première concernait la rénovation des espaces luxe et des accessoires, la seconde celle de la partie mode féminine notamment. La troisième concerne donc le reste, soit 30 000 mètres carrés, répartis sur deux bâtiments et un investissement estimé à près de 100 millions d’euros. "Ce document interne est en phase d’exploration, c’est-à-dire de réflexion sur les deux bâtiments restants qui accueillent aujourd’hui 5 segments de produits avec la mode enfantine, la beauté, la maison, la bagagerie et enfin l’homme.

En interne suivent après la phase de chiffrage des investissements et ensuite celle de la mise en œuvre. A ce stade, c’est un peu comme si un journal se procurait des idées de prototypes bien avant la commercialisation de la collection finale", résume une source proche du dossier.

D’après celle-ci, surtout, Arthur 3 n’a pas été mise en œuvre en parallèle aux négociations de vente mais remonte à 2010. Il s’agit bien de faire gagner de l’espace à la mode masculine et en conséquence d’arrêter la bagagerie et la mode enfantine mais aussi de réduire l’espace alloué à la beauté et à la maison. La productivité n’étant pas la même…

En effet, selon ce même document, 54% de la surface totale des trois bâtiments pèserait seulement 27% du chiffre d’affaires du Printemps Haussmann. En résumé, l’Ilot 2 (femme, chaussures) affiche un chiffre d’affaires de 33 000 euros par mètre carré. L’Ilot 1 avec la maison et l’enfant dépasse péniblement les 8000 et l’Ilot 3 les 14 000 euros par mètre carré. L’objectif étant à horizon 2019 de faire passer le chiffre d’affaires moyen par mètre carré de 20 000 actuellement à 32 000. Un changement qui devrait passer par des concessions et avoir des conséquences sur les effectifs du Printemps.

Dans quel sens… ? Les syndicats, cités par l’AFP, mentionnent 226 suppressions de postes. Au Printemps, on dément et on rappelle volontiers les projets de modernisation mais aussi d’ouvertures comme ceux de Marseille, de Cannes et du Carrousel du Louvre.

"La direction du groupe Printemps considère avoir apporté aux représentants du personnel et à leur expert toutes les informations nécessaires sur le projet des nouveaux investisseurs. Elle a tenu à rappeler que ce dernier s’inscrit dans le long terme et permettra au groupe Printemps de poursuivre sa stratégie de repositionnement et de développement engagée depuis 2006", précise le communiqué officiel de ce vendredi, dernière journée de processus de consultation des instances représentatives du personnel. Mais, bien sûr, les promesses, diraient certains, n'engagent que ceux qui les écoutent.

Toujours est-il qu'un autre document interne, baptisé Palermo, fait lui état d'optimisme...et mise pour la chaîne Printemps sur une croissance annuelle de 6,5%. Le groupe pourrait du coup atteindre en 2019 les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.


En attendant, la seule certitude pour le Printemps et ses salariés semble être le changement d’actionnaires. Car, dans de nombreux cas, les feuilles de route changent parfois en cours de route… Mais, pour les grands magasins, Galeries Lafayette et Printemps, mais également les Allemands de Karstadt ou encore l'Anglais de Selfridges, la destination s’appelle Haut de gamme et Luxe, et la cible la clientèle internationale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com