×
Publicités
Publié le
26 mai 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Puma France fourbit ses armes avant l’Euro de football

Publié le
26 mai 2016

Le 21 avril, Puma dévoilait son concept phare de chaussures à crampons pour l’Euro de football. Pour la compétition, qui se déroule en France du 10 juin au 10 juillet, la marque a lancé Tricks, avec un pied rose et un pied jaune, en s’appuyant, en France, sur Olivier Giroud et Antoine Griezmann, les deux attaquants des Bleus.

Puma prépare l'Euro avec Olivier Giroud et Antoine Griezman


Pour la marque allemande, qui n’a pas la force de frappe des deux leaders du marché Nike et Adidas, l’Euro reste un rendez-vous fort. « Notre volonté est d’être visibles sur les terrains avec nos modèles Tricks au design fort, mais aussi avec des joueurs, précise Richard Teyssier, directeur général France. Nous investissons aussi en média et notre stratégie est axée sur le digital avec un développement de contenus exclusifs en interaction avec ce qui va se passer durant l’Euro. Il s’agit de notre priorité car ce sont les réseaux privilégiés des 15-25 ans, notre cœur de cible. »

Au niveau des équipes, le Félin équipe cinq des 24 équipes de la phase finale avec en figure de proue l’Italie. Puma compte aussi la Suisse, l’Autriche, la République tchèque et la Slovaquie dans son portfolio. S’il ne s’agit pas forcément de gros potentiels sur le marché français, la marque compte tout de même sur la compétition pour porter ses ventes. « C’est une période durant laquelle il va être beaucoup question de football. Nous en sommes tous bénéficiaires, explique le dirigeant de la filiale française. Les points de vente situés à proximité des stades vont disposer de corners dédiés. »


Puma mise sur ses modèles Tricks présentés par Antoine Griezmann et Olivier Giroud en France - Puma


Cette dynamique doit permettre à Puma de confirmer sa bonne dynamique. Selon la direction France, les ventes de ses chaussures de foot ont progressé de 26 % au premier trimestre par rapport à la même période l’an dernier, dans un marché en recul de 1 % (selon une étude NPD Group). En 2015, les ventes avaient progressé de 49 % par rapport à 2014, dans un marché en recul de plus 3 %.

Le lancement de sa nouvelle offre et l’Euro devraient lui permettre d’accélérer et donc de gagner des parts de marché dans l’Hexagone. « Avec la stratégie de retournement amorcée en 2014, le groupe a choisi de se focaliser sur le football. Cette focalisation est essentielle. Il existe deux monstres très établis, mais le consommateur aime l’alternative. Nous nous positionnons comme le seul numéro 3 potentiel. »

La marge de progression est en effet encore importante avant que le Félin puisse rivaliser avec Adidas et Nike dans le ballon rond. Sa stratégie est cependant de renforcer sa présence dans les revendeurs de sport avec des gammes plus larges en magasins. En France, la marque revendique une présence chez 3 000 magasins de sport et 1 000 magasins mode.

Au niveau global, le groupe annonçait une croissance de 3,7 % de ses ventes au premier trimestre, à 852 millions d’euros, avec un résultat opérationnel en hausse de 10,1 %, à plus de 41 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com