×
Publié le
18 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Puma : une belle croissance… mais une rentabilité en berne

Publié le
18 févr. 2016

La direction de Puma, emmenée par Björn Gulden, l’annonce solennellement : « Puma est convaincu que 2016 sera une année de croissance solide du chiffre d’affaires avec une première amélioration de la rentabilité. »

Rihanna, l'atout marketing de Puma - Puma


Car en 2015, le groupe allemand a réalisé une belle progression de ses ventes. Avec 3,387 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, il enregistre une hausse de 14 %, mais de 6,5 % à taux de changes comparables. Son nouveau concept de magasin et le développement de son réseau permettent une hausse de 9,3 % de ses ventes retail à taux de change constant, à 726 millions d’euros.

Le félin voit en particulier ses ventes de chaussures progresser de 17,4 % (9,2 % à taux de change constant), à 1,506 milliard d’euros. Le textile progresse de 12,9 % (6 % à taux de change comparable), à 1,245 milliard et les accessoires de 8,5 % (1,7 % à taux de change comparable).

Au niveau géographique, l’impact des taux de change est significatif et fait des Amériques le premier marché du groupe. Ses ventes progressent de 22,5 % (8,8 % à taux de change constant) outre-Atlantique, à 1,311 milliard. La zone Europe Moyen-Orient Afrique (EMEA) s’améliore de 4,3 % (3,6 %), à 1,258 milliard, grâce au Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, et l’Asie-Pacifique affiche +17,5 % (7,6 %), à 818 millions, notamment grâce à la Chine et l’Inde.

« Malheureusement, le renforcement du dollar vis-à-vis de presque toutes les devises a eu un impact significatif sur notre marge brute ainsi que nos charges opérationnelles, souligne Björn Gulden, ce qui a affecté notre résultat opérationnel et nos bénéfices nets. »

Ses charges opérationnelles, avec ses nombreux investissements marketing enclenchés depuis deux ans, continuent de croître, passant de 1,3 à 1,5 milliard d’euros. Son résultat opérationnel courant (EBIT) baisse de près de 25 % en 2015, à 96,3 millions d’euros. Le résultat net se fixe à 37,1 millions contre 64,1 millions d’euros en 2014.

En 2016, Puma vise un chiffre d’affaires, à taux de change constant, en hausse de 3 % à 10 % avec une marge brute stable à 45,5 %. Le groupe annonce également des « contre-mesures » pour compenser l’impact négatif des effets de change.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
sport
People