×
7 102
Fashion Jobs

PVH entre au capital de Karl Lagerfeld

Publié le
today 9 avr. 2014
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Américain PVH, l’un des plus importants groupes de mode coté à Wall Street, a pris une participation minoritaire au capital de la marque Karl Lagerfeld. La marque du célèbre créateur ne faisait pas partie de la vente de Tommy Hilfiger, sa précédente maison-mère, au groupe PVH en 2010. Elle est depuis restée entre les mains de son propriétaire depuis 2006, le fonds d’investissement britannique Apax Partners.

Ce dernier soutient avec le CEO de la société depuis 2012, Pier Paolo Righi, le repositionnement de la marque sur un segment luxe accessible et son développement retail soutenu en Europe et en Asie.

Le rythme de croisière de ce développement international a, selon Pier Paolo Righi, atteint "une ouverture toutes les trois semaines". Les dernières inaugurations ont eu lieu à Munich et à Londres le mois dernier, avec le plus grand concept-store européen en date sur Regent street.

Karl Lagerfeld et le CEO de la marque, Pier Paolo Righi, lors de l'inauguration sur Regent street. Photo DR



Prioritaire sur l’Amérique du Nord
Reste encore une étape majeure à cette conquête retail: l’arrivée des premières boutiques Karl Lagerfeld aux Etats-Unis. Et l’accord signé avec PVH semble en lien direct avec cette perspective.

Le propriétaire américain des marques Tommy Hilfiger, Calvin Klein et de Warnaco, licencié denim et underwear de cette dernière, s’octroie en effet, via cet accord au montant secret, une option prioritaire de licencing sur le marché nord-américain.

Si l’arrivée de PVH a tous les airs d’un retour en arrière, les liens entre Hilfiger et Lagerfeld n’ont pas tous été rompus au moment du rachat d’Hilfiger en 2010. Par exemple, les deux maisons ont conservé des bureaux à Amsterdam, où une partie du studio Karl Lagerfeld est encore basée à ce jour.

Par ailleurs, Tommy Hilfiger lui-même, ainsi que le CEO de sa griffe, Fred Gehring, sont restés au capital de Karl Lagerfeld malgré la séparation des sociétés en 2010. Le groupe PVH a déclaré dans son communiqué que son entrée minoritaire au capital lui permettrait de "bénéficier de la croissance de la marque du designer". Une croissance qui au moment du rachat de Tommy Hilfiger en 2010, n’était pas au rendez-vous mais qui, au vu de la démultiplication du réseau Karl Lagerfeld depuis douze mois, a toutes les chances d'être réelle en 2014.


Des synergies en perspective
"Nous pensons que l’expertise avérée du groupe PVH en matière de stratégie de croissance de marques lifestyle vont nous être de la plus grande utilité", a déclaré Pier Paolo Righi dans un communiqué.

Mais l’expertise de PVH pourra bénéficier à Karl sous plusieurs formes, depuis le sourcing jusqu’au licencing. Pour rappel, la stratégie de Karl Lagerfeld en matière de production a connu quelques ajustements depuis son démarrage il y a deux ans, notamment en raison de la défection de l’un de ses deux principaux licenciés italiens, Ittierre, en 2012.

Par ailleurs, Apax Partners est derrière Karl Lagerfeld depuis 2006, soit près de huit ans, un soutien d'une durée supérieure à la moyenne en la matière. En cas de succès commercial de la stratégie de Karl Lagerfeld, le fonds d'investissement britannique pourrait être tenté de donner sa liberté à la griffe, si celle-ci s'avère (enfin) profitable. Une liberté qui laisserait PVH libre, à terme, de passer majoritaire au capital de Karl Lagerfeld.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com