×
Publié le
26 mars 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pyrenex dévoile sa collection Premium signée Mabille

Publié le
26 mars 2009

On l’attendait pour ainsi dire et la voilà, en chair et … plumes d’oie, prête à investir nos dressings pour l’hiver prochain. Composée d’une trentaine de doudounes toutes plus survoltées, la collection Premium livrée par Alexis Mabille devrait à coup sûr séduire tous les genres et tous les sexes. Un pari réussi donc pour Pyrenex qui avait donné carte blanche au couturier pour s’imposer sur l’échiquier de la mode.


Doudoune Pyrenex signée Alexis Mabille

« Nous voulions un style à part et affirmé, explique Edouard Crabos, Pdg de l’entreprise familiale fondée par Abel Crabos en 1859. La rencontre avec Alexis Mabille a répondu à nos attentes et nous sommes très confiants ». Et de fait, l’exercice était périlleux pour une pièce qui fait déjà l’objet de nombreuses attentions en matière de mode. Mais c’était sans compter sur les nombreux ressorts créatifs du jeune couturier. Il avait d'ailleurs « carte blanche » pour donner une identité propre à la série Premium.

A partir de la ligne Héritage de Pyrenex - la plus urbaine des gammes sportives - finement réinterprétée, Alexis Mabille dresse un large éventail de propositions pour homme et femme, à porter de jour comme de nuit, à la ville ou à la montagne. Et au final, il y en a pour tous les goûts. De la doudoune « classique » aux formes un peu plus arrondies à celle perfecto qui par un jeu de zippes peut aussi se transformer en gilet sans manche, du manteau « sage » au modèle doré avec un col en renard blanc, de celui remixé du « mono » de l’école de ski avec le logo Pyrenex en version XXL brodé ton sur ton sur le dos à la doudoune en jean apparentée à un blouson, le style est varié mais toujours bien trempé.


Modèles femmes de la collection Premium

Côté technique, Pyrenex a maintenu ses critères même si, comme le souligne Edouard Crabos, « l’exercice était nouveau pour nous, comme pour Alexis, mais nos ateliers ont suivi sans problème ». Spécialiste de la plume d’oie depuis 150 ans, un anniversaire qu’elle célèbre d’ailleurs cette année, l’entreprise familiale a la particularité de concilier plusieurs métiers : la collecte et la sauvegarde des plumes, le tri et le calibrage, les traitements et enfin la confection de literie et de vêtements.


Modèles homme de la collection Premium

Alors que ces derniers génèrent environ 20 % du chiffre d’affaires annuel, la literie en produit 40 %, ex-æquo avec la fourniture de plumes. Avec cette première série "fashion", livrée à environ 3 000 pièces, la marque « (souhaite) développer l’habillement, en sortant notamment de l’univers classique » confie Edouard Crabos. La collaboration s’étend pour l’instant sur 3 ans mais le Pdg n’exclut pas l’idée de poursuivre au-delà.

L’heure est désormais à la commercialisation. Quelques points de vente de choix ont déjà été décrochés, notamment aux Galeries Lafayette Haussmann ou encore le multimarque haut de gamme Kabuki, rue Etienne Marcel à Paris. Et Pyrenex ne se cantonne pas à la France. Des boutiques pointues auraient également été séduites à l’étranger.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com