×
Publicités

Pyrenex veut doubler son chiffre sur la mode

Publié le
today 20 juin 2012
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-


Du néoprène et des cristaux font leur apparition sur ce thème blanc optique et or
Si le fabricant de doudounes Pyrenex fait aujourd’hui appel à Alexandre Vauthier pour assurer le style de ses collections premium, c’est aussi pour installer durablement sa marque dans le secteur du luxe. Son patron, Edouard Crabos, fils du fondateur de Pyrenex, se félicite de la précédente collaboration avec Alexis Mabille, qui a pendant trois saisons revisité la doudoune en invitant la marque dans un réseau haut de gamme et pointu qu’elle connaissait peu (Colette, Dover Street Market, etc.).

"Avec la nouvelle collection premium signée Alexandre Vauthier, la distribution va être plus vaste, explique Edouard Crabos, notamment en Russie, au Japon et en Corée." D'environ 100 points de vente précédemment, la ligne premium de Pyrenex passe à 130 revendeurs sélectifs. D’ailleurs, les futurs pop-up stores qu’organisera Pyrenex pour développer sa notoriété pourraient ouvrir dans un de ces pays plutôt qu’en France. La mission: accroître encore le développement de la partie mode, qui n’assure que 40% du chiffre d’affaires, aujourd'hui évalué à 28 millions d'euros. "Nous avons pour objectif sur 5 ans de doubler notre chiffre sur les doudounes", confie Edouard Crabos. Ce secteur représente aujourd’hui environ 11 millions d’euros par an et atteindrait ainsi 22 millions. Le reste de l’activité de Pyrenex, qui produit duvets et couvertures pour d’autres clients dans son fief de Saint-Sever-sur-Adour, doit perdurer mais n’est pas soumis au même objectif.


Ce poncho est conçu dans un velour spécial que les plumes ne peuvent transpercer

Disco mais pas seulement, la première capsule d’Alexandre Vauthier est aussi outrageusement opulente, un bon nombre de modèles étant entièrement doublés de vison. Le couturier a fait appel au Danois Saga Furs pour les fourrures, et à Swarovski Elements pour recouvrir un modèle de 50 000 cristaux de trois nuances différentes.

Influencé dans son travail personnel par le Japon et les Etats-Unis, Alexandre Vauthier livre aussi pour Pyrenex une grande cape de velours nouée à la taille comme un kimono, fonctionnelle et noble, modulée en vert bouteille ou rouge bordeaux. On trouvera aussi un somptueux teddy américain noir fourré de plumes et aux manches de cuir… Ce modèle se décline en néoprène blanc optique, en contraste avec des doudounes fluo et or à capuche assortie en renard teint. L’hiver s’annonce douillet...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com