×
Publié le
31 juil. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quiksilver réduit ses effectifs et se réorganise

Publié le
31 juil. 2013

Quiksilver a officialisé ce mercredi 31 juillet son plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) après avoir reçu l’avis final du Comité d’entreprise. Ce PSE devrait s’achever à la fin de l’été 2013, indique le groupe. Au total ce sont 38 postes qui vont être supprimés en France sur les sites d’Hossegor et de Saint-Jean-de-Luz. Quiksilver annonce également qu’il fermera ses locaux de Soorts-Hossegor -qui regroupaient l'activité produits et accessoires techniques (produits néoprène, montres, casques de protection…)- et procédera à l’intégration des équipes au sein du siège social européen basé à Saint-Jean-de-Luz.

Visuel Quiksilver


Des restructurations qui s’inscrivent dans une réorganisation mondiale du groupe de glisse, dirigé depuis janvier par Andy Mooney. Car, à l’image d’autres acteurs des sports de glisse comme Oxbow (groupe Lafuma), qui pourrait supprimer plus de 80 postes, Quiksilver traverse une zone de turbulences.

Sur son second trimestre clos le 30 avril, le groupe a ainsi vu ses pertes s'accroître et ses ventes reculer de 7%. Alors, pour réduire ses coûts, simplifier ses structures et ses processus de création, de production et de commercialisation des produits dans le monde, Quiksilver simplifie ses structures. Le groupe va ainsi regrouper ses trois sociétés (Etats-Unis, Europe et Asie-Pacifique) au sein d’une entité organisationnelle commune. Une simplification qui a déjà débuté via la centralisation des responsabilités; en mars, Pierre Agnès -le président de Quiksilver Europe– a ainsi été nommé à la direction du textile au niveau mondial et Nicholas Drake (ex-TBWA) à la tête des équipes marketing du géant de la glisse.

Quiksilver veut également développer des pôles d’excellence design, marketing, innovation, retail et digital à l’échelle mondiale. Dorénavant à Saint-Jean-de-Luz, les équipes design développeront donc une grande partie des collections textiles et outerwear pour le monde, alors que le service retail dupliquera le concept des Boardriders à l’international et le service marketing digital partagera son expertise et ses compétences avec tous les pays. A l’inverse, l’Europe bénéficiera du savoir-faire américain en matière de chaussures, de swimwear et de boardshorts. Enfin, Quiksilver réduira le sponsoring d’athlètes pour plus d’investissements dans le digital et le marketing direct.

Quiksilver (Quiksilver, Roxy, DC…) emploie 2 652 salariés en Europe, dont 1 100 en France et 738 en Aquitaine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
sport
People