×
Publicités
Publié le
24 févr. 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Randolph installe ses solaires sur le marché français

Publié le
24 févr. 2014

Randolph arrive, ou plutôt revient, sur le marché français. La marque américaine de solaires avait tenté dans les années 90 une première incursion dans l'Hexagone, sans succès, mais retente sa chance vingt ans plus tard. La griffe qui a fait sa réputation en équipant l'armée de l'air américaine depuis les années 70 et maitrise donc le style aviateur est d'abord entrée à l'automne 2013 chez les opticiens français, et tout récemment, fin janvier, chez Colette à Paris.

Modèle aviateur de Randolph. Photo Randolph.


Avec un réseau de 140 points de vente spécialistes, Randolph démarre mieux sa seconde tentative française que la première. Avec cette force de frappe de base, Randolph entend désormais travailler sa notoriété en 2014, en démarrant la communication et en s'appuyant sur la visibilité offerte par Colette.

Avec ses modèles vendus entre 125 et 220 euros, la griffe prône le "made in America" et le montage à la main. Elle va jusqu'à garantir ses montures à vie pour prouver leur solidité. Autre particularité, ces solaires ont multiplié les petites innovations pensées depuis les années 80 avec et pour les pilotes de l'armée de l'air, comme des barres anti-transpiration au niveau du front, des astuces anti-buée, des branches droites à manchons silicones qui peuvent s’ôter très vite, ou à l'inverse souples mais recourbées autour de l'oreille pour ne jamais tomber.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com