×
4 976
Fashion Jobs
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Chargé de Stock (H/F) - Biarritz
CDI · BIARRITZ
HUGO BOSS FRANCE
After Sales Manager H/F
CDI · PARIS
BLUEMARBLE
Chef de Produit
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Produit Développement PAP H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Directeur Régional (H/F) – Mode – CDI - Paris
CDI · PARIS
PROJECT X PARIS
Responsable de Réseau de Franchises Europe
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
THE NETWORKERS
Directeur Retail H/F
CDI · MASSY
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Gestionnaire Stock Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE CITY ONE
Chargé Des Relations Sociales H/F (Roissy)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GALERIES LAFAYETTE - CB
Acheteur Exploitation et Travaux H/F
CDI · PARIS
TEZENIS
Animateur Régional Des Ventes - CDI - Paris (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Information Security Officer (Riso) - H/F
CDI · PIERRE-BÉNITE
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Logistic & Supply Project Manager H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Boulogne Billancourt - CDI
CDI · NANTERRE
PANDORA
Merchandise Financial Planner / Open to Buy
CDI · MADRID
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · BIARRITZ
CITADIUM
Area Manager Citadium Caumartin H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Cannes/ Nice - CDI 35h - H/F
CDI · NICE
MARINE SERRE
Responsable Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
MADE IN DESIGN
Directeur Commercial Design Décoration Made in Design H/F
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Coordinateur Gestionnaire de Stock H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
27 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Renzo Rosso (OTB) : « Maison Margiela vibre d’une nouvelle énergie »

Publié le
27 juil. 2015

A l’occasion de ITS (International Talent Support), le concours pour la jeune création de Trieste, dont il est l’un des sponsors historiques et aussi membre du jury, le président-fondateur de OTB, Renzo Rosso, a dévoilé à FashionMag.com les nouvelles stratégies des principales marques de son groupe de mode, de Diesel à Marni, en passant par Viktor & Rolf et surtout Maison Margiela, en pleine révolution depuis l’arrivée de John Galliano à la direction artistique.


Renzo Rosso - ITS2015-Gianmaria Gava


FashionMag.com : Tous les regards sont rivés sur Maison Margiela depuis que vous avez appelé John Galliano à la direction artistique l’an dernier. Quel a été l’impact de son arrivée ?

Renzo Rosso : Maison Margiela vibre d’une nouvelle énergie et cela se sent jusque dans les boutiques, comme en témoigne le magasin que nous venons d’ouvrir à Milan, via Sant’Andrea. On sent vraiment une énergie particulière, différente. Quant aux ventes de Maison Margiela, elles ont augmenté de 30 % !

Les personnes sont amoureuses du produit. John Galliano est en train de revenir à un concept de vêtement qui fait rêver et non plus conçu uniquement pour être porté. Le public des défilés est assis sur un seul rang, car il veut vraiment faire comprendre la beauté du produit. Il s’est adapté idéalement à la philosophie de la Maison.

FM : Comment John Galliano s’est-il inséré dans Maison Margiela ?

RR : Il est venu avec cinq personnes de son équipe. De grands professionnels, qui travaillent avec lui depuis longtemps et le connaissent bien, ce qui nous a permis d’assurer la transition très rapidement. Galliano vit une renaissance totale. Il travaille avec une incroyable passion, qu’il insuffle à tout le monde. Je pense qu’il est en train d’écrire un chapitre important du changement de la mode.

Avec lui, j’ai appris en effet à inverser la logique du processus habituel. On ne part plus des pré-collections pour les développer ensuite en collections et autres campagnes pour arriver au final à la Haute Couture. John Galliano réalise d’abord la couture, et de là il fait tomber en cascade les étoiles brillantes ! Le défilé couture est le point de départ pour le prêt-à-porter, les accessoires, etc.

FM : Votre groupe, OTB, est devenu l’actionnaire majoritaire de Marni fin 2012. Comment a évolué la marque depuis ?

RR : La plus grande décision a été celle de supprimer la deuxième ligne de Marni, qui s’appelait « Edition », et qui représentait 40 % du chiffre d’affaires. Nous sommes montés en gamme avec le produit et avons introduit aussi les pré-collections. Nous venons aussi de déménager le flagship milanais, de via della Spiga où il occupait un espace discret, à l’adresse plus visible de via Montenapoleone. Parallèlement a été accéléré le développement de la ligne masculine. Au final, malgré ces coupes, les ventes ont augmenté de 15 % !

L'intégralité de cette interview est parue dans FashionMag Premium ce jeudi 23 juillet. Elle est sur le site fashionmag.com à disposition des abonnés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com