×
Publié le
25 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rezoshop, un nouvel outil du web à disposition des commerçants indépendants

Publié le
25 nov. 2013

Après avoir développé Fashop puis PagesMode, Philippe Zeder ajoute une nouvelle corde à son arc en lançant Rezoshop. Si le premier service s’adresse aux marques à la recherche de détaillants, le deuxième aux consommateurs à la recherche d’une boutique diffusant telle marque, Rezoshop vise à rapprocher un consommateur qui recherche un produit et le commerçant physique qui l’a à disposition.

Rezoshop veut soutenir les indépendants


"Aujourd’hui, les détaillants indépendants doivent se battre contre les sites de e-commerce et ont peu de chance eux-mêmes de pouvoir vendre sur le web. Rezoshop peut leur apporter ce service", explique Philippe Zeder.

L’organisation de ce service est simple. Un consommateur cherche un produit par exemple en rupture de taille chez son détaillant habituel. Il peut s’adresser au réseau Rezoshop via le net pour voir si un autre détaillant ne l’a pas à disposition.

Les commerçants souhaitant intégrer le service ont à s’inscrire à Rezoshop. Il y a actuellement 300 commerçants inscrits. L’initiateur de Rezoshop compte sur le futur salon Who’s Next en janvier prochain pour multiplier les adhésions. Il a noué à ce titre un partenariat avec l’organisateur du salon.

Le fonctionnement de Rezoshop est simple. Le consommateur poste sa recherche qui est envoyée aux commerçants distribuant la marque demandée. S’il a le produit en magasin, il fait une offre avec son prix. Le consommateur passe sa commande et est livré par UPS. Rezoshop garantit le paiement au commerçant et la livraison du colis au consommateur.

L’affiliation au réseau est gratuite pour le commerçant. Mais il paie un taux de commission à Rezoshop. Le consommateur paie lui 8 euros pour la livraison.

Pour Philippe Zeder, Rezoshop peut ainsi aider à recréer un réseau de vente pour les marques et leurs clients naturels que sont les multimarques. "A Strasbourg, souligne-t-il, on ne trouve plus que 20 % des marques tant les boutiques monomarques ont envahi la ville".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com