×
Publicités
Publié le
7 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richard Simonin (Vivarte) : "Le danger de mort est écarté"

Publié le
7 févr. 2016

Richard Simonin, le PDG du groupe Vivarte (La Halle, La Halle aux chaussures, André, Minelli, San Marina, Caroll, Kookaï...) a voulu se montrer rassurant dimanche sur Europe 1 au sujet des plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) lancés l'an dernier dans quatre de ses enseignes (La Halle, Kookaï, André et Défi Mode) avec près de 1.700 suppressions de postes à la clé.


Richard Simonin, PDG du groupe Vivarte


« Je peux vous dire que c'est difficile pour un dirigeant d'annoncer autant de licenciements », a-t-il déclaré, avant de préciser toutefois que « nous sommes sortis, depuis le mois de septembre, de l'unité de soins intensifs. Le danger de mort est écarté. Le diagnostic vital n'est plus engagé, mais nous sommes toujours sous surveillance ».

« Cela va beaucoup mieux à La Halle, qui enregistre une croissance à deux chiffres. Les efforts n'ont pas été vains. Et chez André, on voit progressivement le bout du tunnel », a poursuivi Richard Simonin, même si cela n'empêchera pas la reprise de la dernière usine du groupe Vivarte, la Compagnie vosgienne de la chaussure, mais « ce sont les dernières fermetures de grande ampleur », a-t-il affirmé, espérant « un retour à la rentabilité pour l'ensemble du groupe ».

Interrogé sur le travail des enfants par les sous-traitants du groupe (il intervenait dans l'émission eco-système, ndlr), Richard Simonin a indiqué qu'il s'agissait d'« une préoccupation permanente » : « Nous effectuons nos propres contrôles. Je vais programmer moi-même des visites à partir de mars. Nous employons aussi des sociétés de certifications externes. On s'améliore progressivement. Mais vous dire que c'est 100 % garanti, "non" (...) ce serait présomptueux de l'affirmer. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com