×
6 625
Fashion Jobs
DAMART
Responsable E-Commerce - H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Controleur de Gestion (F/H)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Flagship Paris Champs Elysées - CDI
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Rosny Sous Bois - CDI
CDI · ROSNY-SOUS-BOIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - la Défense - CDI
CDI · LA DÉFENSE
LFP EMPLOI MODE
Responsable d'Atelier de Sacoches à Courrier
CDI · DRANCY
LANVIN
Vip&PR Manager
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
MORGAN PHILIPS EXECUTIVE SEARCH
Responsable Trafic et Acquisition F/H
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Animateur Régional F/H/n
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Chef (fe) de Projet Architecture Retail Luxe
CDI · PARIS
DEPECH'MODE PARIS
Responsable Paie et Adp Maison de Luxe
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Responsable Marketing et Communication - Lead Generation Manager H/F
CDI · GOMETZ-LE-CHÂTEL
GROUPE BEAUMANOIR
Controleur de Gestion Achat (H/F)
CDI · SAINT-MALO
PRESCRIPTION LAB
Responsable Marketing et Business Développement E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
P.LAB BEAUTY
Chargé(e) de Développement Commercial - p.Lab Beauty
CDI · LEVALLOIS-PERRET
EMINENCE SAS
Chef de Projet E-CRM
CDI · AIMARGUES
MAISON GOYARD
Contrôleur Financier
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · LILLE
KARA
Chef de Projet Événementiel Anglais H/F
CDI · PARIS
MARINE SERRE
Directeur(Ice) de Production & Qualité
CDI · PARIS
Par
AFP
Publié le
22 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont envisage 350 suppressions d'emplois en Suisse

Par
AFP
Publié le
22 févr. 2016

Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe, envisage de supprimer 350 emplois en Suisse cette année dans un contexte difficile pour le marché de l'horlogerie, a affirmé samedi le quotidien suisse Le Temps.


Richemont/Yves-Andre.Ch


Richemont, qui rivalise avec le groupe français LVMH, numéro un du secteur, « étudie un ajustement des capacités de production de certaines manufactures horlogères avec les partenaires sociaux et les autorités compétentes », écrit le journal, citant un document interne. Ce plan, confirmé au journal par un porte-parole de Richemont, pourrait toucher 350 personnes en Suisse, ajoute le journal.

Le groupe basé à Genève, propriétaire de marques comme Cartier, Piaget, Jaeger LeCoultre et IWC, n'a pu être joint directement pour donner d'autres détails sur ses projets.

Le document cité par Le Temps précise que cet « ajustement » est rendu nécessaire par la situation « difficile » du marché de l'horlogerie, conséquence d'un ralentissement « significatif » du tourisme en Europe depuis les attentats de Paris en novembre 2015, et d'une appréciation du franc suisse. Richemont assure toutefois que des mesures d'accompagnement seront proposées « pour limiter au maximum les réductions d'effectifs ».

Sur le trimestre allant d'octobre à décembre 2015, les ventes du groupe genevois ont progressé de 3 % en rythme annuel, profitant de la faiblesse de la monnaie unique lors de la conversion des comptes en euros, mais elle ont reculé de 4 % hors effets de change.

En 2015, les exportations horlogères suisses ont enregistré leur premier déclin sur une année depuis 2009, se contractant de 3,3 %.

En janvier, les exportations du secteur ont reculé de 7,9 %, à 1,5 milliard de francs suisse (1,3 milliard d'euros), selon la Fédération de l'industrie horlogère suisse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.