×
4 970
Fashion Jobs
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Chargé de Stock (H/F) - Biarritz
CDI · BIARRITZ
HUGO BOSS FRANCE
After Sales Manager H/F
CDI · PARIS
BLUEMARBLE
Chef de Produit
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Produit Développement PAP H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Directeur Régional (H/F) – Mode – CDI - Paris
CDI · PARIS
PROJECT X PARIS
Responsable de Réseau de Franchises Europe
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
THE NETWORKERS
Directeur Retail H/F
CDI · MASSY
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Gestionnaire Stock Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE CITY ONE
Chargé Des Relations Sociales H/F (Roissy)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GALERIES LAFAYETTE - CB
Acheteur Exploitation et Travaux H/F
CDI · PARIS
TEZENIS
Animateur Régional Des Ventes - CDI - Paris (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Information Security Officer (Riso) - H/F
CDI · PIERRE-BÉNITE
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Logistic & Supply Project Manager H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Boulogne Billancourt - CDI
CDI · NANTERRE
PANDORA
Merchandise Financial Planner / Open to Buy
CDI · MADRID
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · BIARRITZ
CITADIUM
Area Manager Citadium Caumartin H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Cannes/ Nice - CDI 35h - H/F
CDI · NICE
MARINE SERRE
Responsable Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
MADE IN DESIGN
Directeur Commercial Design Décoration Made in Design H/F
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Coordinateur Gestionnaire de Stock H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
20 mai 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont face à un début d’année difficile

Publié le
20 mai 2016

Richemont se prépare à affronter une phase difficile. Les ventes du mois d’avril, premier mois de l’exercice 2016-17, ont chuté de 15 % à taux de change constants (-18 % à taux de change réels) sur un an, annonce le groupe de luxe suisse à l’occasion de la publication de ses résultats annuels 2015-2016, clos à fin mars.

Richement a souffert notamment en 2015 sur la marché de la montre - jaeger-lecoultre.com


« Toutes les régions sont en recul », souligne-t-il, en admettant qu’à court terme, « il n’attend aucune amélioration de l’environnement opérationnel ». Au-delà de Hong Kong, le groupe est confronté désormais à une baisse de la demande aussi au Japon et en Europe. « A taux de change constants, seule la zone Afrique et Moyen Orient est en progrès », indique la société.

« En l'absence de toute reprise à Hong Kong et Macao, la faiblesse de la zone Asie-Pacifique est partiellement compensée par l'amélioration continue de la Chine continentale, en hausse de 26 % à taux de change constants », poursuit le groupe, qui dit vouloir se concentrer sur ses coûts et sur la génération de trésorerie.

Comme d’autres groupes de luxe, la compagnie financière Richemont est pénalisée par la baisse des flux touristiques sur le Vieux Continent après les attentats terroristes et par les difficultés qui perdurent sur son principal marché, à savoir Hong Kong.

Mais par rapport à ses concurrents, le numéro 2 mondial du luxe est frappé davantage en raison de la chute de la demande de montres, puisqu’il tire 46 % de ses ressources de la vente de cette catégorie de produits. A cela s'est ajouté l'an dernier l’impact de l’appréciation du franc suisse.

Ses ventes de montres, toutes marques confondues, ont reculé ainsi de 8 % à taux de change constant sur l’exercice 2015-16 (-1 % à taux de change réel). Sa division horlogère est quant à elle parvenue à faire croître ses ventes de 3 % à taux de change réels, mais son bénéfice opérationnel s'est contracté de 29 %.

La crise, qui a touché le secteur de l’horlogerie, a amené Richemont, qui détient entre autres les marques Piaget et Jaeger-LeCoultre, à supprimer 500 postes en Suisse en 2015, soit environ 5 % des effectifs, principalement sur ses sites de production, afin de maintenir « un niveau de production en ligne avec les ventes de montres ».

Chloé fait partie du groupe Richemont - © PixelFormula


Pour faire front et relancer ce marché, certaines marques du groupe ont racheté des stocks de montres invendues. « Une mesure exceptionnelle liée à la chute de la demande, surtout à Hong Kong, pour aider nos partenaires », a expliqué Richard Lepeu, le directeur général du groupe genevois, lors d’une conférence téléphonique pour illustrer les résultats du groupe.

Sur l’intégralité de l’année 2015-16 s’achevant au 31 mars, Richemont a dégagé un bénéfice net de 2,23 milliards d’euros, en hausse de 67 %, grâce notamment au bénéfice exceptionnel de 639 millions d'euros lié à la fusion en 2015 de sa filiale Net-A-Porter avec Yoox. Le bénéfice opérationnel s’affiche quant à lui en recul de 23 %, à 2 milliards d’euros. En excluant les effets exceptionnels, le recul est de 11 %, à 2,43 milliards.

L’an dernier, le groupe propriétaire des marques de joaillerie Van Cleef & Arpels et Cartier a vu son chiffre d’affaires atteindre 11,08 milliards d’euros, enregistrant une croissance de 6 %, mais un recul de 1 % à taux de change constant. Soit un résultat inférieur par rapport aux prévisions des analystes.

La société dirigée par Johann Rupert a néanmoins les reins solides avec 5,33 milliards d'euros de trésorerie. Richemont a ainsi proposé un dividende de 1,70 franc suisse par action au titre de l'exercice 2015-16, contre 1,60 franc pour l'exercice précédent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com