×
Publicités
Publié le
21 mai 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont: Marty Wikstrom quitte le groupe

Publié le
21 mai 2013

Marty Wikstrom, responsable du segment mode et accessoires du groupe Richemont depuis 2009, a démissionné de ce poste, a indiqué mardi le numéro 2 du luxe mondial. Elle avait rejoint le conseil d'administration comme membre non exécutif dès 2005, et continuera d'y siéger jusqu'à sa prochaine assemblée générale le 12 septembre prochain. Ce départ intervient seulement quelques jours après celui de Johann Rupert, 62 ans, CEO et référent de Marty Wikstrom, qui part en congé sabbatique pour une période de un an.

En amont de son départ en congé, le CEO du groupe avait pris soin de réorganiser le contrôle exécutif de ses deux marques phares, Van Cleef & Arpels et Cartier, les confiant respectivement à Nicolas Bos et Stanislas de Quercize. Rien n'a donc été annoncé concernant les marques de mode du conglomérat (Chloé, Dunhill, Alaïa et Lancel), que dirigeait jusqu'à présent Marty Wikstrom. Sous son autorité, les maisons Chloé et Lancel ont chacune vu les départs de Ralph Toledano (en 2010) et de Marc Lelandais (en 2012), remplacés respectivement par Geoffroy de la Bourdonnaye (ex-Liberty) et Fabrizio Cardinali.


Marty Wikstrom avait rejoint le board de Richemont en 2005


La Compagnie Financière Richemont n'a pas encore désigné de successeur à cette ancienne exécutive de chez Harrods et Nordstrom. Les derniers résultats du groupe ont indiqué que les marques du segment fashion et accessoires s'étaient développées de façon moins soutenue que les enseignes des autres segments, nommément la haute horlogerie et la haute joaillerie.

Si quelques voix spéculent sur un éventuel désinvestissement de Richemont par rapport à ses marques de mode et accessoires, force est de souligner que plusieurs d'entre elles ont déployé pendant l'exercice 2012-2013 de lourds investissements. C'est le cas de Net-A-Porter, qui ouvrira bientôt un bureau et un centre logistique à Hong Kong pour toute l'Asie-Pacifique; du couturier Azzedine Alaïa qui met actuellement les touches finales à l'ouverture de son premier écrin dans un hôtel particulier rue de Marignan à Paris; de Chloé qui a relocalisé sa présence rue du Faubourg Saint-Honoré dans des locaux plus prestigieux. Chez Lancel, le maroquinier français racheté par Richemont en 1997, le nouveau patron Fabrizio Cardinali compte cette année recruter un nouveau directeur artistique - suite au départ de Leonello Borghi - pour soutenir le plan de développement international de la griffe essentiellement ancrée sur le marché français.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com