×
6 664
Fashion Jobs
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Projet si H/F
CDI · CACHAN
KSI RETAIL
Responsable Adv - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
KSI RETAIL
Directeur-Rice Wholesale - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Administrateur Systèmes Linux H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Android H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Dba Sql Server H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Ios H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Directeur de Clientèle - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Merchandising Amont H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Pôle Concept Scénographie H/F
CDI · PARIS
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · LILLE
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · STRASBOURG
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · PARIS
HADDAD BRANDS EUROPE
Assistant Directeur Retail & Grands Magasins Europe
CDI · SAINT-DENIS
KARA
Juriste Associate Manager en Droit Social Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Contrôleur de Gestion Marketing H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Responsable Trade Marketing F/H
CDI · LES HERBIERS
ABSOLUT CASHMERE
Directeur Artistique/Styliste (H/F)
CDI · PARIS
SUD EXPRESS
Responsable Régional·e
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Responsable E-Commerce H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 mai 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Richemont scinde ses activités et envisage des acquisitions

Par
AFP
Publié le
22 mai 2008

GENEVE (AFP) — Le groupe suisse Richemont, qui a publié jeudi 22 mai des résultats annuels en forte hausse, demeure prudent face à une année 2009 marquée par la crise des "subprime" mais pourrait profiter de l'affaiblissement de ses concurrents pour réaliser des acquisitions ciblées.


Montre Vacheron Constantin

Le groupe helvétique (marques Piaget, Jaeger-LeCoultre, Lancel, Cartier, Montblanc...), après le Français LVMH, a par ailleurs confirmé son intention, annoncée en novembre, de scinder le groupe en deux entités séparées.

Richemont entend créer une société dédiée au luxe, dont le siège serait en Suisse, et une seconde entité fonctionnant comme un fonds d'investissement qui serait établie au Luxembourg et qui intégrerait notamment la participation de 19,3 % dans British American Tobacco (BAT).

Les discussions "sont en cours", a précisé Richemont, qui n'a pas donné de date pour une séparation effective du groupe.

"Diviser Richemont de cette manière permet de créer un acteur exclusif de haut niveau dans le secteur du luxe", a estimé l'analyste Claudia Lenz, dans une note de la banque Vontobel. "La focalisation sur le luxe est une démarche positive", a-t-elle ajouté.

Richemont a réalisé sur l'exercice (clos le 31 mars) un bénéfice net en hausse de 18 % à 1,570 milliard d'euros, incluant la participation dans BAT.

Le résultat d'exploitation, hors participation dans le cigarettier britannique, est en progression de 21 % à 1,108 milliard, tandis que le chiffre d'affaires, déjà publié courant avril, est en hausse de 16 % à 5,301 milliards à taux de change constant.

Les résultats annuels sont quasiment conformes aux prévisions des analystes, qui tablaient sur un bénéfice net de 1,530 milliard.

A la Bourse suisse, l'action Richemont progressait de 0,23 % à 65 francs suisses vers 10h12 (8h12 GMT), dans un marché en recul (- 0,78 %).

Malgré ces solides résultats, le groupe demeure prudent face à une année 2009 qui s'annonce difficile en raison des répercussions de la crise hypothécaire sur la conjoncture mondiale.

"La crise qui affecte l'économie justifie les inquiétudes", a souligné Richemont, ajoutant surveiller "étroitement" les performances de ses activités pour détecter un éventuel changement dans les habitudes des consommateurs.

Aux Etats-Unis, où la crise des crédits hypothécaires a débuté l'été dernier, Richemont "a enregistré à certains niveaux un ralentissement de la demande" a affirmé le président Johann Rupert lors d'une conférence de presse téléphonique.

Mais cet affaiblissement a été constaté sur deux semaines en mai et ne permet pas de dégager des perspectives à long terme, a-t-il nuancé.

Richemont compte notamment sur d'autres régions, comme la Chine, pour compenser une baisse d'activité, selon M. Rupert.

"La situation est assez mitigée (...) nous devons être prudents sur l'évaluation de reste de l'année", a estimé le directeur général Norbert Platt.

Le groupe pourrait cependant profiter de la situation pour réaliser des acquisitions ciblées.

"Si la situation devait devenir sensiblement plus difficile, toutes les sociétés n'auront pas suffisamment de flexibilité en matière de liquidités", a affirmé M. Rupert.

"Nous avons été approchés par le passé et, si les chose devaient empirer, des opportunités pourraient apparaître", a-t-il ajouté.

Richemont détient un portefeuille de marques horlogères très prestigieuses, comme Vacheron-Constantin, Lange & Söhne, Officine Panerai, Piaget, IWC, et Baume & Mercier.

Le groupe, contrôlé par la famille sud-africaine Rupert, est aussi présent dans le secteur de la maroquinerie, avec sa filiale française Lancel, dans les instruments d'écriture avec Montblanc et la joaillerie avec Cartier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.