×
Publicités
Publié le
27 mai 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roberto Cavalli renoncerait une fois de plus à vendre sa marque

Publié le
27 mai 2009


Roberto Cavalli
L’information a des allures de déjà-vu : après s’être mis en quête d’investisseurs pour sa marque, Roberto Cavalli explique dans la presse italienne n’être plus sûr de vouloir céder des parts. Le styliste rechangerait donc d’avis, après avoir déjà renoncé à vendre durant l’été 2008.

« Je ne suis plus vraiment convaincu que vendre (des parts) soit une bonne décision, précise le créateur de mode. Je pense que cette marque a une valeur et un potentiel décisifs dans le difficile climat actuel ». En quelques mots, Roberto Cavalli apporte un nouvel épisode à cette hypothétique vente devenue l'Arlésienne pour les observateurs, et un jeu du chat et de la souris pour les investisseurs.

Petite piqûre de rappel : après l’échec du rachat par le fonds arabe SAB en 2006, Roberto Cavalli explique à la rentrée 2007 être de nouveau à la recherche d’acquéreur pour des parts de sa marque. Il lance à ce titre quelques œillades au groupe Richemont, « l’acheteur idéal », qui ne confirme aucune négociation. Après avoir démenti des prises de contact avec Esprit, lancé sa marque de vin toscan "Cavalli Selection", dévoilé une collection H&M à succès, investi dans le fabricant transalpin Lineapiù, le styliste tempère finalement ses ardeurs. Il assure ainsi en mars 2008 vouloir trouver un simple « partenaire », et non pas un repreneur.

Au mois de juillet, le styliste va plus loin et dit avoir renoncé à vendre sa marque « pour l’instant ». Si la crise économique est passée par là, la presse italienne rapporte surtout que son intransigeance sur les prix aurait découragé les principaux candidats, et poussé le styliste à changer son fusil d’épaule. Après avoir lancé son Cavallli Club à Dubaï, relooké Mastercard et rhabillé Coca Cola Light, le créateur surprend alors les analystes en janvier 2009 et annonce pourtant la cession possible de 15 à 20 % de ses actifs au fonds d’investissement privé Clessidra. Un accord qui semble aujourd’hui au point mort

Après avoir annulé son défilé Just Cavalli pour raison économique, et dévoilé une collection d’habillement canin, Roberto Cavalli se livre aujourd’hui à un nouveau changement de cap, et déclare ne plus être sûr de vouloir vendre. Les analystes, qui accusent toujours le styliste de surévaluer la valeur sa marque, soulignent d’ores et déjà que Cavalli voit sa marge de manœuvre s’amoindrir, et qu’entre une chute de 13 % des ventes en début d’année et les difficultés économiques de son licencier Ittiere, le créateur italien pourrait bien regretter de ne pas avoir vendu il y a plusieurs mois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com