×
7 115
Fashion Jobs

Roberto Cavalli veut percer en Chine

Publié le
today 20 avr. 2012
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La première boutique de Roberto Cavalli en Chine vient d’ouvrir à Pékin. Se déployant sur 300 m² et deux niveaux, elle est installée au sein de la zone marchande de l’hôtel Peninsula en plein centre-ville. La première partie, 140 m² au rez-de-chaussée, a été inaugurée mardi, tandis que le deuxième niveau ouvrira en 2013. Elle accueille tout l’univers du créateur toscan, des lignes de prêt-à-porter pour homme et femme aux collections pour enfant, en passant par les accessoires, parfums et autres lunettes. Cette ouverture marque la première étape d’une importante expansion sur la zone Asie-Pacifique, indique la griffe dans un communiqué.


Roberto Cavalli automne-hiver 2012/2013. Photo PixelFormula

Roberto Cavalli a par ailleurs signé ces jours-ci un accord avec le groupe chinois Da Vinci, spécialisé dans la distribution de grandes marques internationales d’ameublement, pour ouvrir d’ici à la fin de l’année 10 showrooms en Asie consacrés à sa toute nouvelle "Home collection".

Annoncée en septembre et dévoilée mercredi à Milan, cette ligne pour la maison, qui a déjà été présentée dans divers salons spécialisés, a reçu un très bon accueil "allant même au-delà des attentes en termes de budget", indique Daniele Corvasce, l’un des managers de la griffe. Composée de différentes typologies de produits d’ameublement, la collection sera commercialisée à partir de septembre à travers les réseaux de distribution spécialisés via les licences signées par Roberto Cavalli avec sept partenaires: JC Passion de Jumbo Group pour le mobilier, Emiliana Parati pour le papier peint, le groupe Ceramiche Ricchetti pour le carrelage en céramique, Caleffi pour la partie textile, Formia International pour les lampes et luminaires en verre de Murano, Roubini Inc pour les tapis et tapisseries, Arnolfo di Cambio - Compagnia del Cristallo pour l’Art de la Table.

D’autres licences pourraient bientôt être annoncées. "Nous travaillons aussi sur l’hypothèse de magasins à enseigne Roberto Cavalli Home, mais il est encore prématuré pour en parler", poursuit Daniele Corvasce.

La griffe toscane, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 178 millions d’euros en 2011, espère se développer, grâce à ces produits design, au-delà de ses marchés traditionnels en Europe et Amérique, aussi et surtout dans les pays à forte croissance économique comme l’Europe de l’Est, le Moyen-Orient, la Chine et la zone Asie-Pacifique. "Avec cette Home collection, nous envisageons des extensions qui pourraient nous amener à multiplier les licences sur d’autres catégories de produits. L’idée étant de nouer des partenariats avec les Cavalli Club et les Cavalli Café et pourquoi pas aussi dans le secteur de l’hôtellerie", explique Roberto Cavalli. Le groupe, qui a signé fin 2010 un accord de licence avec la société d’investissement basée au Liban Pragma Group pour le développement de ses bars-boîtes de nuit, pourrait par exemple les décorer avec sa propre ligne d’ameublement.

Ce défi semble enthousiasmer le styliste visiblement stimulé par ce nouveau secteur du design. Comme il le confie lui-même: "j’ai déjà dit et fait beaucoup dans la mode".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com