×
Publicités
Publié le
3 sept. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roberto Luongo: « L'Agence ICE œuvrera pour attirer des investissements étrangers en Italie »

Publié le
3 sept. 2012

Ressuscitée en décembre, six mois après sa suppression, et dotée d’un nouvel organigramme depuis avril, la nouvelle Agence italienne ICE chargée de l’internationalisation des entreprises du Made in Italy et de leur promotion à l’étranger, devrait être opérationnelle d’ici à l’automne. Son directeur général fait le point et dévoile le nouveau visage de l’ICE.


Roberto Luongo, DG de l'Agence italienne ICE

FashionMag : Fin avril a redémarré la nouvelle Agence ICE qui avait été supprimée en juillet 2011 par le gouvernement Berlusconi. Quand serez-vous totalement opérationnels ?
Roberto Luongo: L’Agence ICE a été restaurée le 6 décembre dans le cadre du décret Sauve-Italie adopté par le gouvernement de Mario Monti. Elle se trouve désormais sous le contrôle direct du ministère du Développement Economique et travaille en concertation avec les ministères des Affaires Etrangères et de l’Economie. Fin avril a été nommé son président Riccardo Monti tandis qu’un nouveau conseil d’administration a pris ses fonction. Nous en sommes actuellement aux statuts. Tout devrait être complété d’ici à l’automne. En réalité, l’ICE a continué à fonctionner après sa suppression, mais avec des fonds réduits. Entre le 6 juin et le 6 décembre 2011, nous avons organisé 150 initiatives de promotion.

FM: Quels sont les principaux changements par rapport à l’ancien organisme ICE ?
RL: Notre activité se concentre essentiellement, comme auparavant, sur l’aide à l’export des entreprises italiennes à travers l’accompagnement des sociétés sur les marchés internationaux, les partenariats à l’étranger, la formation de jeunes managers et un très importante activité de promotion. A cela s’ajoute une nouvelle mission : l'Agence ICE œuvrera pour attirer des investissements étrangers en Italie. A ce titre, il y aura une collaboration plus intense avec les Chambres de commerce en Italie et celles italiennes à l’étranger, ainsi qu’avec les ministères de l’Agriculture, du Tourisme et de l’Environnement, avec qui nous jouerons un rôle de coordinateur.

FM: La nouvelle structure est plus souple. Combien de personnes employez-vous et quel est votre budget ?
RL : Actuellement 600 personnes travaillent pour l’ICE à l’étranger et en Italie à travers 16 bureaux et le siège de Rome. Avec la nouvelle Agence nous serons seulement 450, dont 100 personnes basées dans 60 bureaux à l’étranger, tandis qu’en Italie ne resteront actifs que les bureaux de Rome et de Milan. A l’étranger nous comptons également près de 500 employés avec des contrats locaux. Notre budget est plus ou moins le même que l’an dernier : 74 millions d’euros pour le fonctionnement de l’ICE et 40 millions d’euros pour les activités promotionnelles complétés par 30 millions d’euros de financements de la part du privé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com