×
6 191
Fashion Jobs
LE BON MARCHE
Chef de Projet CRM f/h
CDI · PARIS
SÉZANE
Responsable Qualité Maille (H/F) - CDI
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable Marketing & Communication Parfums (H/F)
CDI · PARIS
GIORGIO & MARIO
Chef de Produit
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Animateur(Trice) Des Ventes (H/F) - Villefontaine
CDI · VILLEFONTAINE
RALPH LAUREN
Animateur(Trice) du Stock et Des Opérations (H/F) - Pont Ste Marie
CDI · PONT-SAINTE-MARIE
RALPH LAUREN
Animateur(Trice) Des Ventes (H/F) - Pont Ste Marie
CDI · PONT-SAINTE-MARIE
PVH CORP.
Regular Wholesale Controller
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - Toulouse
CDI · TOULOUSE
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - Paris/Idf
CDI · PARIS
MP L'OCCITANE
CDI - Attaché Commercial Secteur Sud H/F - Erborian
CDI · NÎMES
ALEXEIN CONSEIL
Chef de Produit/ Acheteur - Chaussures Homme
CDI · MARSEILLE
MANPOWER CABINET DE RECRUTEMENT COMMERCE MODE LUXE
Attaché Commercial H/F
CDI · PARIS
MAJE
Traffic Manager H/F
CDI · PARIS
BENEFIT COSMETICS
Délégué(e) Commercial(e) Bretagne
CDI · RENNES
DERMALOGICA
Influence & PR/E-PR Manager
CDI · PARIS
CWF (CHILDREN WORLWIDE FASHION)
H/F – Chef de Produit / Achats Accessoires
CDI · LES HERBIERS
HAYS FRANCE
Tech Lead Python H/F
CDI · PARIS
AIGLE INTERNATIONAL S.A.
Responsable Commercial Sud Ouest H/F
CDI · BORDEAUX
CITY ONE
Office Manager H/F
CDI · PARIS
DEELUXE JEANS
Attaché Commercial Sud Est H/F
CDI · MARSEILLE
BENSIMON COLLECTION
Responsable de Production
CDI · PARIS
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
28 févr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rocket Internet : le Suédois Kinnevik revend la moitié de sa participation

Par
Reuters
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
28 févr. 2017

Le Suédois Kinnevik, qui avait l'an dernier fait état de son désaccord concernant la valorisation de certains des investissements communs entre les deux groupes, a en effet vendu le 22 février une participation de 6,6 % dans Rocket Internet, pour une valeur de 209 millions d'euros.

archiv


Fondé en 2007, Rocket Internet a permis le développement de plusieurs dizaines d'entreprises de commerce en ligne, dans des secteurs allant de la mode (Zalando) à la livraison de repas. Toutefois, de nombreux investisseurs s'inquiètent aujourd'hui de l'importance des pertes générées par le groupe, ainsi que de la baisse de la valorisation de ses principales start-up.

Kinnevik a été l'un des tous premiers investisseurs de Rocket Internet et, jusqu'à la réduction de sa participation, le groupe suédois en était le principal actionnaire derrière les frères fondateurs Samwer.

L'action Rocket Internet a chuté l'an dernier lorsque le groupe allemand a été forcé de revoir à la baisse la valorisation de deux de ses sites de commerce en ligne (Global Fashion Group et Home 24), contrôlés conjointement avec Kinnevik, dans le cadre d'une tournée de financement.

Selon Joakim Andersson, qui occupe depuis décembre dernier le poste de PDG chez Kinnevik, cette cession s'inscrit dans le cadre d'une rationalisation du portefeuille de participations du groupe. Il n'a pas souhaité faire de commentaires concernant une éventuelle revente de la participation restante de 6,6 %, à l'issue d'un délai de blocage de 90 jours, sur lequel l'entreprise s'est engagée. Certains analystes s'attendent à de nouvelles cessions.

« Je pense qu'il y a une très forte probabilité que, dans le futur, Kinnevik revende sa participation restante dans Rocket Internet, car Kinnevik et Rocket sont des concurrents potentiels concernant leurs nouveaux investissements », a ainsi déclaré Stefan Ward, analyste chez Swedbank.

Kinnevik détient par ailleurs des participations dans certaines des start-up de Rocket Internet et est notamment le principal actionnaire de Zalando, que Rocket Internet avait aidé à lancer en 2008. Peter Kimpel, directeur financier de Rocket Internet, a pour sa part déclaré, au sujet de la cession : « Nous continuerons à travailler ensemble en ce qui concerne les activités que nous détenons ensemble ». Joakim Andersson a aussi confirmé que la vente n'aurait aucune conséquence pour les activités de Rocket Internet dans lesquelles Kinnevik a investi.

L'action Rocket Internet s'était récemment reprise en raison de rumeurs faisant état d'une possible introduction en Bourse de Delivery Hero, une entreprise de livraison de repas. Kinnevik n'a pas investi dans les activités alimentaires de Rocket Internet, qui représentent aujourd'hui la majeure partie de l'activité de ce dernier.

En décembre dernier, Kinnevik a annoncé le départ de son PDG, Lorenzo Grabau, un ancien banquier de Goldman Sachs, qui avait notamment participé à l'offre publique initiale de Zalando et Rocket Internet.

L'an dernier, Lorenzo Grabau avait quitté le conseil de surveillance de Rocket Internet, les deux parties ayant indiqué souhaiter éviter de possibles conflits d'intérêt alors que Rocket Internet avait commencé à opérer sa transformation, d'une entreprise investissant dans de nouvelles activités en ligne vers un modèle de société d'investissement similaire à Kinnevik.

En janvier, Rocket Internet a annoncé avoir obtenu un milliard de dollars de financement. Rocket Internet a indiqué que la vente de la participation de Kinnevik avait eu pour conséquence d'avoir fait progresser la part flottante de son action, de 22,8 % à 29,4 % ; un facteur important pour une éventuelle intégration de l'entreprise dans les indices boursiers.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.