×
6 174
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
28 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rocky Mountain Featherbed fait appel à un Français pour sa première ligne estivale

Publié le
28 juil. 2016

Kinji Teramoto nourrit une passion pour les vêtements workwear de différentes cultures. Le Japonais, patron de la société 35 Summers, est spécialiste de la réinterprétation mode de vêtements de labeur historiques.

Rocky Mountain Featherbed a présenté sa collection printemps-été 2017 - Instagram Rocky Mountain Featherbed


Sa société est ainsi propriétaire de marques aux racines américaines (Mighty Mac, Big Yank), allemandes (Kempel, By Slammer), mais aussi françaises. Le groupe réalise la ligne de vêtements signée Anatomica, du nom de la boutique vintage parisienne du Marais de Pierre Fournier. A chaque fois, l'entreprise reprend les codes d'origine, mais avec une fabrication et un souci du détail nippons.

Dans cet esprit, Kinji Teramoto a repris en 2005 Rocky Mountain Featherbed. La marque de doudounes pour cowboys, fondée à la fin des années 1960 dans le Wyoming, avait disparu dans les années 1980. L'entrepreneur lui donne aujourd'hui une seconde vie avec ses lignes reprenant les styles historiques, avec empiècements en cuir sur les épaules, cols moutonnés et tissus imperméables et respirants.

La marque a séduit avec son style, signant des collaborations ces dernières saisons avec Sophnet, A Bathing Ape, Beams ou Neighborhood. Elle revendique une centaine de comptes dans le monde (Oï Polloï à Londres, Antic Boutick à Nice, Beams ou Juice à Pékin et Shanghai).

Mohamed Radji (ici avec Michi Nakai de 35 summers co), a travaillé sur cette ligne printemps-été - Instagram Rocky Mountain Featherbed


Pour la première fois, la marque propose une collection estivale pour la saison printemps-été 2017. Kinji Teramoto a travaillé avec le Français Mohamed Radji pour imaginer celle-ci. Le designer a évolué par le passé pour Carhartt, Vans ou New Era. Il apporte ainsi une touche streetwear mêlée à des références outdoor à cette collection avec des bas et des anoraks en nylon léger, des t-shirts et des vestes en denim blanc reprenant la carte de Jackson Wyoming ou encore chemises, casquettes et accessoires avec le code RMFB, aux codes « wilderness ». Le tout toujours produit au Japon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com