×
6 249
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
3 nov. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rodier propose une nouvelle copie

Publié le
3 nov. 2011

La vénérable maison Rodier, créée en 1852, veut se donner un nouvel élan. Un élan de modernité et de mode insufflé par une nouvelle direction. Le groupe Folia et son propriétaire Samy Marciano, qui a repris Rodier il y a 7 ans, a confié le destin de la marque à une nouvelle directrice artistique, Emilie Luc-Duc, et une nouvelle directrice générale, Dinah Emsalem. "Nous avons procédé à une totale remise à plat du positionnement depuis notre arrivée début 2011", affirme cette dernière. Un renouveau qui prend corps avec la collection printemps-été 2012 qui vient d'être présentée.


Rodier printemps-été 2012.


Succédant notamment à Gaspard Yurkievich, Emilie Luc-Duc, jeune styliste passée par Vanessa Bruno, Anne-Valérie Hash et même Dior pour la ligne fille, pose son empreinte sur une collection contemporaine, chic et féminine. "Ce que je retiens du patrimoine Rodier c'est la maille, bien sûr, mais aussi la couleur, les effets de matière et un côté BCBG twisté, chic mais impertinent", explique-t-elle. Inspiration artistique également, avec des grands aplats de couleur vermillon ou bleu Klein, des imprimés à la Sonia Delaunay ou des effets de matière influencés par Giuseppe Penone et l'Arte Povera.

Les silhouettes sont tenues mais pas apprêtées, au nom d'un confort chic qui se veut sans âge. "Bien sûr la cliente Rodier était plutôt jusqu'à maintenant une sexagénaire qui venait chercher son pull Rodier, peut-être allons-nous la perdre, avance la directrice générale Dinah Emsallem, mais tant pis. La cible s'articule désormais autour des 30 à 40 ans, mais je crois que la collection peut toucher bien au-delà. Cette mode intemporelle est un segment qui a plus d'avenir que celui sur lequel nous misions avant", ajoute-t-elle. La collection printemps-été 2012 fera d'ailleurs l'objet d'une campagne en presse féminine pour marquer ce tournant.

La marque s'adresse donc désormais à la cliente des marques moyen/haut de gamme contemporaines qu'elle peut toucher grâce à un réseau retail bien implanté, composé d'environ 25 succursales, une dizaine d'affiliés et une dizaine de corners en France et Belgique. Des master-franchises existent également au Liban et en Russie, ainsi qu'un réseau multimarque de 150 points de vente qui va faire l'objet d'un travail qualitatif suite au repositionnement.

La dernière ouverture en date a eu lieu fin octobre à Bruxelles, avenue Louise, sur une surface de 150 mètres carrés. Cette succursale permet de déployer la nouvelle identité visuelle et de tester un nouveau concept boutique aux codes là encore plus modernes mais aussi plus épurés. Le déploiement devrait ensuite démarrer en février avec la rénovation de l'une des cinq boutiques parisiennes située rue Tronchet. Pour développer ce réseau, Rodier misera sur l'affiliation en 2012, même si la marque cherche toujours un emplacement en propre dans une ville qui manque à son maillage, à savoir Lille. Réalisant actuellement un chiffre d'affaires situé entre 15 et 20 millions d'euros environ, la marque espère doubler celui-ci sous 5 ans grâce à sa nouvelle orientation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com