×
Publicités
Publié le
11 févr. 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roland Garros : vers le durable et de nouveaux marchés

Publié le
11 févr. 2009

Avec 1,2 million de pièces vendues, Roland Garros et ses nombreux licenciés ont connu en 2008 une année record. Et alors qu’elle poursuit la collaboration initiée l’an passé avec Lacoste, la marque cherche à l’heure actuelle des licenciés pour l’Asie, ainsi que l’Amérique du Nord et du Sud.


Ligne propre Roland Garros homme, femme et enfant

Présente dans cinquante-huit pays, la signature Roland Garros se définit comme une ambassadrice de l’art de vivre à la française, avec des produits d’une modernité élégante. Mais au-delà de ses créations propres déclinant l’incontournable couleur de terre battue, la griffe est avant tout le fruit d'une association. « Nous n’avons pas une approche mercantile avec pour seul objectif notre chiffre de vente, explique Sandrine Hervein-Sausset, la responsable marketing produit. Nous nous efforçons surtout de faire vivre la marque tout au long de l’année, et pas seulement au moment du tournoi. Nous sommes ainsi à la recherche de master licence asiatique et américaine qui inclurait la fabrication et la distribution. Mais nous préférons nous donner le temps pour trouver le partenaire idéal.»

Une chose est sûre : la marque a su s’entourer. Adidas décline ainsi Roland Garros en produits techniques avec notamment la tenue des ramasseurs de balles. Les juges sont habillés d’ensembles Lacoste, avec un crocodile agrandi pour être vu de loin. Dunlop signe les raquettes et balles développés pour la terre battue, ainsi que les balles en maxi-taille et porte-clefs qui demeurent parmi les meilleures ventes de la marque.

Coté accessoires, Alain Afflelou développe une ligne de lunettes de vue et de soleil, Carré Blanc conçoit les serviettes de bain et de plage, et Swatch propose chaque année deux modèles de montres, masculines et féminines. Enfin, Peugeot s’associe à la compétition pour la vingt-cinquième année consécutive avec une 207cc dédiée, tandis que Nescafé dévoile un ensemble de tasses et soucoupes aux couleurs du tournoi.

Roland Garros par 5.5 Designers

Roland Garros s'attaque également en 2009 à l'univers du design. La marque a en effet collaboré avec le le cabinet 5.5 designers pour développer trois objets hors normes : un tabouret tressé à la manière d'une raquette, un tableau domestique pour emploi du temps reprenant l'apparence de l'incontournable tableau des scores, et un tube de verre destiné à accueillir les balles du tournoi.

Mais la griffe développe elle-même les produits les plus iconiques. Développés par une équipe de trois chefs de produits dédiés à l’accessoire, le textile et le modélisme, les lignes textile se veulent casual et dynamiques, nourries de références aux modes s’étant succédées sur les courts. Décliné pour l’homme, la femme, l’enfant et même le bébé avec des ensembles vendus sous tube, le cru 2009 se partage entre les tons blancs, céladon, orange et bien sûr terre battue. Des créations à ce jour produites en France et principalement en Turquie, qui pourrait prochainement basculer dans le coton bio.

Roland Garros peaufine en effet une charte éthique engageant aussi bien les conditions de travail de ses fournisseurs que les matériaux utilisés. Le coton prend ainsi peu à peu la place du polyester, les tubes vendus abandonnent le PVC pour le papier, les plastique des sacs se mue au papier craft, les coussins proposés aux spectateurs sont désormais rembourrés de fibres en bouteilles recyclées. Une orientation que la marque entend bien poursuivre, annonçant même plusieurs projets en cours pour l’année 2010.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com