×
Publié le
5 mars 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Roland Mouret sous le signe du soulier

Publié le
5 mars 2012

Du 2 au 5 mars, sur le salon Première Classe, Robert Clergerie a présenté sa collection de souliers pour l’hiver 2012/2013. Une collection pensée par Roland Mouret nommé en juillet dernier directeur de la création de la griffe de chaussures féminines lancée en 1981.


Collection automne-hiver 2012/2013 Robert Clergerie conçue par le nouveau directeur de la création Roland Mouret

Une première incursion dans le monde du chaussant pour le styliste installé à Londres qui explique: "C’est excitant de se lancer dans une nouvelle aventure portée par une maison historique. Je suis arrivé très modeste avec l’envie de créer une collection de chaussures telle une garde-robe ; avec différentes couleurs et différents styles".

Conçue avec les équipes de Robert Clergerie installées à Romans, cette collection se décline en une quarantaine de modèles, des compensées aux ballerines, en passant par des escarpins inspirés des icônes de cinéma aux modèles destinés aux éditoriaux de mode comme de vertigineuses cuissardes ; le tout complété d'une ligne de cinq sacs (d'environ 300 à 550 euros). "L’idée est d’insuffler un nouvel élan créatif à la marque tout en préservant son histoire et son savoir-faire", souligne Roland Mouret qui, au début de sa carrière, a officié au sein de la communication de la Maison Robert Clergerie reprise par Fung Brands Limited et Jean Marc Loubier il y a plusieurs mois.

En matière de chaussures l’aventure est double pour Roland Mouret puisque le créateur présentait sa première collection de souliers en son nom le 2 mars lors de son défilé parisien. Une collection de six modèles - escarpins, t-bars et bottes-mocassins imaginées en low boots, hauteur genou et cuissardes - également fabriqués dans les ateliers de Robert Clergerie à Romans. La marque de mode Roland Mouret - qui est un partenariat entre Roland Mouret et la compagnie de Simon Fuller XIX entertainment - devrait proposer d’ici trois ans une ligne de 50 modèles mais pas seulement. "Il y a tout un panel à explorer, la maroquinerie est également une piste", déclare Roland Mouret dont la griffe connaîtrait une croissance à deux chiffres depuis trois ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com