×
Publicités
Publié le
17 déc. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rossignol amorce une offre lifestyle

Publié le
17 déc. 2012

En haut des pistes de Val d’Isère, au bar d’altitude jeune et branché La Folie Douce, une journée spéciale What Women Want était organisée ce week-end par Rossignol. Un bon moyen pour la marque de présenter ses collections textile 2013/2014, et leur tournant résolument mode et féminin. Si, comme l’affirme Jean Holvoet, le directeur général de la partie textile, le cœur de métier de Rossignol et sa légitimité viennent du secteur du ski, le but de la marque aujourd’hui est de mettre son savoir-faire technique au service de collections plus lifestyle.

Les collections 1907, Castelbajc et Ski de fond 2013/2014 de Rossignol


Lorsque Rossignol était dans le giron de Quiksilver, le textile représentait environ 20% des ventes, contre 10% aujourd’hui. Depuis son rachat fin 2008 par le groupe Chartreuse et Mont Blanc, Rossignol avait décidé de se concentrer sur son activité ski en cédant la licence de ses collections textile à Sport et Styles (la société qui détient Look). Au début de cette année 2012, Rossignol a réintégré son activité textile et compte bien développer et clarifier son offre.

Les collections hiver 2013/2014 s'adressent ainsi à des cibles bien distinctes. Les lignes ski de piste, ski de compétition et free-ride visent un public traditionnel de skieurs. Les deux lignes haut de gammes 1907 et Castelbajac, s'orientent pour leur part vers une clientèle plus mode. Le créateur, dont la maison a été rachetée par la société coréenne EXR, a signé pour trois ans avec Rossignol. Sa ligne joue pleinement la carte pop et ludique, tandis que 1907 se positionne sur des vêtements chics et vintage. C’est notamment par le biais de cette gamme que Rossignol commence à développer son offre lifestyle, en proposant des doudounes à 300 euros, conçues pour le froid urbain, plus que pour les pistes de ski.

Enfin, Rossignol régénère sa ligne ski de fond, en faisant appel à la jeune créatrice Christine Phung chargée de féminiser l’offre tout en conservant les critères techniques. "Alors que pour ma propre marque, je dessine des vêtements de créateurs intégrant un esprit sportswear, pour Rossignol je suis au contraire partie du sportswear, que j’hybride avec des codes de la mode", explique la styliste. Qualifiée de "fitness d’hiver" par Rossignol, les vêtements de la ligne ski de fond peuvent également trouver un usage hors saison hivernale, pour la course à pieds par exemple. "Il faut que nous arrivions à exister toute l’année", spécifie Jean Holvoet.

Le développement de cette offre textile s’accompagne logiquement d’une volonté d’élargissement du réseau de points de vente. Actuellement, Rossignol est distribué en France chez environ 160 revendeurs, essentiellement localisés dans les stations de ski. La marque ambitionne de développer des boutiques en propre, qui pourraient bien être implantées en ville.

En revanche, Rossignol ne souhaite pas pour l'instant franchir le cap du e-commerce. Internet sert avant tout à renforcer sa relation avec ses clients, via certaines applications comme Ski Pursuit. Développé pour les smartphones, cet outil permet aux skieurs de mesurer et de partager leurs performances avec une communauté fédérée autour de Rossignol.

En 2011, la marque a réalisé près de 20 millions d'euros pour son volet textile, dont 70% à l'export. Son chiffre d'affaires 2011/2012, s'élève à environ 200 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com