×
5 504
Fashion Jobs
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
GOYARD
Coordinateur Retail Europe H/F
CDI · PARIS
LOUISE MISHA
Chef de Projet E-Commerce et CRM
CDI · PARIS
AXENTIA
Directeur.Trice du Recrutement
CDI · LEVALLOIS-PERRET
LA MAISON GOOSSENS
Chef de Projet Industrialisation / Production – CDI - H/F
CDI · PARIS
FURSAC
Directeur.Rice Regional.e - CDI H/F
CDI · PARIS
SMCP
Responsable Affaires Réglementaires & Qualité H/F
CDI · PARIS
ERAM
Coordinateur E-Commerce H/F
CDI · MONTREVAULT-SUR-ÈVRE
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · SÈVREMOINE
SCHOOL RAG
Commercial Prêt-À-Porter Femme Paris - Ile de France - Nord (H/F)
CDI · PARIS
ALEXEIN CONSEIL
Responsable Marketing
CDI · PARIS
MUSTELA
un(e) Juriste & Dpo
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Juriste Droit Des Affaires et Droit Des Contrats (f/h)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga –Financial Controller Corporate (f/h)
CDI · PARIS
LUNETTES POUR TOUS
Responsable Régional (H/F) (39h)
CDI · PARIS
JUINJUILLET
Responsable Ressources Humaines Retail (H/F)# Mode Premium #Recrutement
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Chef de Projet Transverse IT H/F
CDI · PARIS
BALMAIN
Interface / Implant Logistique Balmain H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
AGENCE KEIT
Responsable Client Grand Compte
CDI · PARIS
POLÈNE
Traffic Manager (Data et SEA)
CDI · PARIS
POLÈNE
E-Store Manager H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
18 sept. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Royaume-Uni: un parfum de reprise

Publié le
18 sept. 2013

A l’occasion de la publication des résultats de Next le 12 septembre dernier, son directeur général Lord Wolfson faisait preuve d’un optimisme mesuré: "Nous sommes actuellement à un moment clé où le credit crunch (le resserrement des conditions de crédit, ndlr) est derrière nous et où nous commençons à percevoir le début de la reprise".


Oxford Street à Londres. Photo AFP



Ces propos, qui font écho à ceux d’autres dirigeants du secteur, reflètent l’amélioration récente des ventes du secteur de l’habillement. Les conditions météorologiques exceptionnelles en juillet et en août en Angleterre ont ainsi dopé les ventes estivales: les ventes au détail en valeur ont progressé en juillet à hauteur de 3,9 % sur une année en valeur, et de +2,2 % à données comparables, selon le BRC, l’organisme de supervision du secteur de la distribution. Cette embellie s’est prolongée en août, avec une croissance de 3,6 % des ventes et de 1,8 % en données comparables.

Le secteur de l’habillement s’est particulièrement bien comporté en se hissant à la première place des meilleures ventes dans la catégorie non-alimentaire. Ce secteur a également sauvé le secteur de la vente en ligne, qui a accusé son plus faible taux de croissance entre juin et juillet depuis janvier 2010 outre-Manche. Outre la météo, les experts ont justifié l’embellie des ventes par l’impact positif des événements heureux: la naissance du Royal Baby ainsi que les victoires sportives anglaises à Wimbledon et sur le Tour de France ont aussi permis de doper la confiance des ménages britanniques. L’appétit retrouvé des consommateurs pour le shopping se conjugue aussi à la poursuite d’un phénomène de baisse des prix drastique dans ce secteur: sur une année, les prix dans l’habillement et la chaussure ont baissé de 9,7 %, soit la chute la plus élevée enregistrée par l’indice Nielsen Shop Price depuis sa création en décembre 2006.

Les experts restent en revanche prudents sur le prolongement de cette tendance positive: "Les distributeurs vont maintenant tenter de vendre les lignes restantes de la saison estivale et prier pour que l’on n’assiste pas à un été indien, ce qui risquerait de compromettre les ventes des collections de la saison automne-hiver qui sont déjà en magasin", explique Clive Black analyste au sein de Shore capital. Les signes positifs commencent à se multiplier: la Banque Centrale d’Angleterre vient de relever ses prévisions de croissance pour le troisième trimestre à 0,7 % comparé à 0,5 % lors de ses précédentes estimations, conséquence d’une amélioration de la consommation des ménages.

Les directeurs financiers des principaux groupes de distribution outre-Manche parient aussi sur une croissance du secteur au cours des 12 prochains mois: selon une étude réalisée conjointement par la banque britannique RBS et le cabinet de conseil BDO, 4 directeurs financiers interrogés sur 5 s’attendent à une embellie significative. "Si la publication de bons indicateurs macro-économiques se poursuit jusqu’au milieu de l’automne, le secteur en général, et les survivants de cette profonde récession, pourront sans doute connaître un beau Noël", estime Clive Black.

Mais dans l’attente d’une concrétisation des bonnes nouvelles, le secteur de l’habillement britannique continue à tirer les leçons de la crise: selon une étude publiée en août par le cabinet d’études Conlumino, l’augmentation des chiffres du chômage depuis 2007 a considérablement érodé le secteur des ventes de vêtements portés dans le cadre professionnel: le manque à gagner s’élève, selon le cabinet, à 706 millions de livres (825 millions d’euros) pour les cinq dernières années...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com