×
Publicités
Publié le
19 déc. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ruby fait du casque de moto un accessoire de mode

Publié le
19 déc. 2008

Le casque de scooter, nouvel accessoire de mode ? Les casques Ruby, lancés en 2007, par le Français Jérôme Coste, en sont la preuve. Comble du chic, pour la fin de l’année, la griffe haut de gamme s’associe au duo de créateurs Eley Kishimoto.


Casque Ruby par le duo Eley Kishimoto

Pour l’occasion, c’est le modèle Belvedere, qui sera rehaussé d’imprimés exclusifs signés du duo anglais. Seulement cent exemplaires seront disponibles à la vente au prix de 700 euros pièce environ.

C’est en passionné des sports mécaniques, des performances et des tenues de champions que Jérôme Coste se lance dans l’aventure en 2001. Obsédé par cet accessoire de sécurité et gratifié de six traumatismes crâniens, il décide de créer la première marque d’accessoires d’exception dédiée à la mobilité. Le style, il le trouve en lisant un magazine moto japonais où il flashe sur l’allure des gangs de riders tokyoïtes. Entre culture street et esprit vintage, son premier casque, le Pavillon, tout de fibres de carbone, marie dessin classique et technologie moderne. En 2004 naît la marque Ruby.

Mais ce n’est que depuis peu que le développement s’est s’accéléré. En octobre 2006, Jean-Étienne Prach rejoint Jérôme. Ensemble, ils lancent pour l’été 2007 l’atelier de fabrication Ruby. Les premiers modèles arrivent chez Colette dès le mois d’octobre.

Le Pavillon, modèle étalon des ateliers Ruby (507 euros), met l’accent sur les détails rappelant l’esthétique des voitures de luxe vintage : épine dorsale inspirée des heaumes de chevalier, jonc chromé, blason en acier et intérieur bordeaux en agneau nappa. Le must : chaque casque est vendu dans un écrin rouge à la façon d’un bijou.


Le casque Ruby est livré dans un écrin rouge comme un bijou

Suivent depuis plusieurs variantes. Avec les programmes courts, place aux séries limitées et numérotées (environ 700 euros). Le casque devient ainsi objet de collection, voire support artistique avec les séries "Signature" réalisées par des artistes d’horizons différents. En outre, ces dernières seront accompagnées d’un maxi vinyle composé spécialement pour Ruby. C’est le graphiste Honet (HNT) qui inaugure le concept. Pour Ruby, il a peint sur la coque en carbone un personnage schizophrène qu’il a baptisé "Pale Rider vs Surfin’ Zombie" (700 euros). Le "Surfin’ Zombie" est visible de dos et tel un épouvantail décourageant quiconque de doubler.

En parallèle, un deuxième modèle de casque dessiné par Jérôme Coste a fait son apparition : le Belvedere (600 euros). De base commune avec le Pavillon, il a la particularité d’offrir un écran articulé qui vient couvrir l’ensemble du visage, tandis que le foulard Bandit, accessoire indispensable à toute chevauchée, a rejoint la collection. Le tout est même disponible sur le Net avec un site proposant un service sur mesure (www.ateliersruby.com). De quoi éviter de se prendre la tête !

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com