×
Publicités
Publié le
8 août 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Safilo en recul au 1er semestre 2013

Publié le
8 août 2013

Safilo termine le premier semestre 2013 sur une légère baisse, encore pénalisé par l’impact de la perte des licences Armani. Le deuxième opérateur mondial dans le secteur de la lunetterie, contrôlé par le fonds néerlandais Hal, a réalisé sur les six premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 598,4 millions d’euros, en recul de 2,4% par rapport à la même période un an plus tôt, tandis que bénéfice net et résultat opérationnel fléchissent respectivement de 6,7% à 20,1 millions d’euros et de 7,7% à 47,3 millions d’euros, indique la société dans un communiqué.

Le showroom de Safilo à Londres

A périmètre comparé et à taux de change constants les ventes du groupe progressent en revanche de 8%, malgré «l’un des semestres les plus difficiles dans l’histoire du groupe compte tenu de l’impact de l’arrêt des licences Armani», souligne le patron Roberto Vedovotto. Cette croissance s’explique par les bonnes performances des principales marques en licence de Safilo, qui gère notamment dans son portefeuille les collections de lunettes de Alexander McQueen, Boss, Bottega Veneta, Céline, Dior, Marc Jacobs, Marc by Marc Jacobs, Max Mara, Saint Laurent et Tommy Hilfiger.

A noter aussi l’expansion des marques détenues par Safilo, en particulier Polaroid Eyewear, sur les marchés américains et asiatiques. L’administrateur délégué Roberto Vedovotto affiche un certain optimisme, en citant la conquête de la licence Fendi qui débute en 2014, ainsi que le renouvellement anticipé de licences importantes telles celles de Marc Jacobs et de Fossil et les nouveaux accords et partenariats conclus avec Bobbi Brown ou encore Essilor.

Le résultat brut d’exploitation (Ebitda) s’affiche à 65 millions d’euros (-8% par rapport au 1er semestre 2012) sur les six premiers mois de l’année. Au deuxième trimestre 2013, Safilo enregistre un bénéfice net de 6,7 millions d’euros (-30,1% par rapport au 2ème trimestre 2012) et un chiffre d’affaires de 301,4 millions d’euros (-7,2%).

Ces résultats sont en ligne avec les estimations établies par les analystes financiers, qui s’inquiètent néanmoins du prochain changement à la tête de l’entreprise. En juin la société a annoncé en effet la succession de Roberto Vedovotto, artisan de la récente relance du groupe, qui sera remplacé le 15 octobre par la manager suisse Luisa Delgado.

Selon un analyste de MainFirst Bank cité par Reuters, «le titre Safilo reste volatile à cause de l’incertitude sur le nouveau Pdg». Un autre analyste confirme les inquiétudes à propos de ce changement à la tête du groupe, changement à propos duquel «aucune explication n’a été donnée».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com