×
Publié le
2 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sandro et Maje signent une licence avec le lunetier Mondottica

Publié le
2 févr. 2017

L'un des relais de croissance identifiés par le groupe SMCP connaît une nouvelle avancée. Oeuvrant depuis plusieurs saisons au développement de la catégorie accessoires, le groupe Sandro-Maje-Claudie Pierlot vient de signer un accord de licences avec le lunetier Mondottica.

Pré-collection été 2017 - Maje


Après le sac et la chaussure, objet d'un travail accentué en interne, c'est donc la lunette qui sera le nouveau développement des marques Sandro et Maje, mais cette fois en externe. L'accord, portant sur une durée de six ans, ne comprend pas de développement de ce type pour la marque Claudie Pierlot.

Le lancement des premières montures optiques et solaires aura lieu à l'automne 2017, à l'occasion du salon parisien Silmo prévu en octobre. Un petit aperçu des collections sera néanmoins donné sur le salon italien Mido, fin février, avec une présentation de quelques modèles sur invitation. Il y aura six lignes en tout, pour la femme, mais aussi pour l'homme sous la griffe Sandro uniquement. Elles seront positionnées, comme le prêt-à-porter, sur le segment « luxe accessible », précise le groupe.

« Sandro et Maje sont les marques idéales. Elles sont extrêmement reconnues et iconiques sur le marché français, et font partie des marques de mode qui connaissent la plus forte croissance au niveau mondial. Elles incarnent parfaitement le segment du luxe accessible qui est le terrain de Mondottica », commente Michael Jardine, le fondateur et PDG de Mondottica.

Fondé en 2003 à Londres, le lunetier développe les licences Anna Sui, Christian Lacroix, Ducati, Hackett, Le Coq Sportif, Karen Millen ou encore Pepe Jeans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com