×
5 786
Fashion Jobs
Publicités

Santoni accélère son développement retail

Publié le
today 27 févr. 2013
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fondée en 1975 par le maître-artisan Andrea Santoni à Corridonia, dans la région des Marches célèbre pour son district dédié à la chaussure, la griffe de souliers de luxe italienne affiche la grande forme. Elle a inauguré le vendredi 22 février une boutique au cœur du quartier du luxe milanais au 6 de la très chic via Montenapoleone juste en face de Dior et non loin de Prada.

Santoni, qui avait déjà une boutique dans le quartier (via Gesù) déménage à cette adresse plus prestigieuse et double sa superficie, en passant de 60 à 120 m².

La patine particulière de ses chaussures constitue la marque de fabrique de Santoni

"Nous pourrons ainsi y exposer aussi nos collections dédiées à la femme, qui connaissent un incroyable essor", explique Giuseppe Santoni, le fils du fondateur aujourd’hui à la tête de l’entreprise. A l’origine spécialisée dans la chaussure pour homme, Santoni s’est lancée en 2005 sur le segment féminin qui représente désormais près de 40% des ventes.

La nouvelle boutique a été dessinée par la célèbre designer espagnole d'adoption italienne Patricia Urquiola. Cette dernière a élaboré un nouveau concept-store au rigoureux dessin géométrique, qui sera repris dans tous les magasins Santoni. Fin mars, une nouvelle inauguration est prévue en Suisse, à Lugano. Cette année, la griffe devrait ouvrir par ailleurs pas moins de 6 nouvelles boutiques en Asie (Corée, Chine et Philippines), où elle compte déjà 7 points de vente.

Modèle de la nouvelle collection Santoni femme présentée cette semaine à Milan

La marque a construit son succès sur l’excellente qualité de ses modèles, faisant appel aux plus belles matières et à un grand savoir-faire artisanal, tout en proposant un produit innovant caractérisé par un design moderne et coloré grâce à une technique de patine unique et très sophistiquée. Si bien qu’elle est distribuée principalement (75%) à travers des boutiques d’habillement. En plus des collections homme et femme, enrichies de sneakers, elle dispose d’une offre pour enfant et d’une ligne d’accessoires en maroquinerie.

Avec trois monomarques (Milan, Turin et Rome) et quelque 250 clients multimarques, l’Italie représente son premier marché avec 25% de son chiffre d’affaires. La France constitue le premier marché européen (hors Italie). "C’est le marché européen où notre produit est le mieux perçu. L’élément tradition allié à un beau design plait aux Français", analyse Giuseppe Santoni.

Modèle de la nouvelle collection Santoni femme automne-hiver 2013/2014


La griffe est distribuée dans l’Hexagone à travers une centaine de clients multimarques. Elle est présente aussi avec un corner au Bon Marché et aux Galeries Lafayette et dispose d’une boutique à Cannes ouverte en 2007. "L’objectif est d’ouvrir deux magasins à Paris. Nous sommes en train de chercher activement des emplacements au Faubourg Saint-Honoré et à Saint-Germain", indique le patron, qui souhaite aussi se développer davantage en Allemagne.

Santoni poursuit en effet son expansion en Europe, en particulier vers l’Est et en Russie. Au-delà de l’Asie et des Etats-Unis, son premier marché en termes de volume, la griffe, qui réalise un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros, a commencé aussi à se développer en Amérique du Sud (Colombie, Mexique, Chili, Venezuela). Au total, elle compte 20 boutiques et 800 clients multimarques dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com