×
Publicités
Par
AFP
Publié le
14 mars 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sara Lee envisagrait de céder une partie de ses activités européennes

Par
AFP
Publié le
14 mars 2009

Le groupe diversifié américain Sara Lee envisage de vendre ses lignes de produits ménagers et d'hygiène personnelle actives en Europe, a affirmé vendredi 13 mars le Wall Street Journal.

Selon le quotidien des affaires, citant des sources proches du dossier, cette cession pourrait rapporter au groupe plus de 2 milliards de dollars, à un moment où ce dernier cherche à se concentrer sur l'agroalimentaire.

Les activités qui pourraient être cédées représentent 15 % des ventes de l'entreprise, et comprennent des marques telles que les parfums d'intérieur Ambi Pur, les déodorants Sanex ou les cirages Kiwi, "principalement vendues en Europe occidentale et centrale", observe le journal.

Selon lui, le groupe d'agroalimentaire et de cosmétiques anglo-néerlandais Unilever et le fabricant américain de produits d'hygiène et de beauté Colgate-Palmolive, entre autres, pourraient figurer parmi d'éventuels repreneurs.

Plombé par le ralentissement économique, Sara Lee, dont le titre s'est effondré de 42 % en 2008 à la Bourse de New York, a enregistré au quatrième trimestre une perte nette de 17 millions de dollars.

Les analystes de Barclays, qui estiment que "sans ou avec cette transaction, Sara Lee pourrait se tourner vers les fusions-acquisitions pour améliorer sa position concurrentielle", ont jugé négativement le projet de cession.

"Historiquement, ces activités ont été parmi les plus profitables de Sara Lee, générant des marges opérationnelles d'environ 11 %, contre 7 % pour l'ensemble du groupe", ont-ils rappelé dans une note.

"Cela enlèverait une partie de la diversification en produits et géographique que Sara Lee tire de cette activité. De plus, les marges déjà sous la moyenne du secteur seraient tirées vers le bas", selon eux.

L'action a cependant fini en hausse de 5,64 % à 7,68 dollars vendredi à la Bourse de New York.

Sara Lee avait cédé dès 2005 ses activités européennes dans la lingerie féminine (Playtex), avant de se séparer l'année suivante de ses activités dans la viande et la charcuterie en Europe (marques Aoste, Justin Bridou, Cochonou et Nobre), reprises par l'américain Smithfields Foods.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Mode
denim
Médias