×
Publicités
Publié le
17 mai 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sequoia rebondit face à la crise

Publié le
17 mai 2009

Un réseau de franchises aux prémices de son développement et des collections qui évoluent au gré des tendances et de la conjoncture. En vingt ans d’existence, Sequoia a su s’adapter à son environnement tout en restant fidèle à sa devise : « des sacs de qualité à des prix abordables ». Une philosophie qui devrait permettre à la griffe de maroquinerie de tirer son épingle du jeu pendant cette période de crise. Entretien avec Florence Sisso, directrice commerciale France et directrice de la Communication de Sequoia.


Sac collection Overall pour Sequoia

Les choses bougent chez Sequoia. Si en 2008 la griffe a réalisé un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, elle ressent désormais la crise ; alors pour faire face à cette période de trouble, Sequoia s’apprête à développer en France un réseau de franchises.

Après Rouen, Rennes et Bordeaux ont ainsi accueilli des boutiques en franchise. Mais au-delà de l’aspect économique du système, la marque, chez qui « esprit de famille » n’est pas un vain mot, souhaite mettre en place un véritable partenariat avec ses franchisés. « Les nouveaux franchisés viennent en formation au siège, puis ils partent une semaine en boutique rue Bonaparte pour connaître les produits et l’esprit de Sequoia. Enfin, ils sont entièrement guidés pour réussir leur merchandising », explique avec entrain Florence Sisso. Ce n’est pas tout, pour séduire les futurs franchisés Sequoia met les bouchées doubles en ne leur « faisant pas payer de droits d’entrée, en partageant à part égale le chiffre d’affaires hors taxe, en reprenant les stocks et en garantissant une marge pendant les soldes ».


Sacs Sequoia collection Kick

Grâce à ce système, la maison souhaite agrandir son parc de magasins. Sequoia compte aujourd’hui environ 1 000 points de vente à travers le monde, environ 250 en France dont deux boutiques en propre à Paris et à Lyon. Une troisième ouvrira ses portes le 15 juillet prochain à Toulouse. La marque rencontre également un très beau succès à l’international, principalement au Japon. Cependant, elle porte un regard très attentif sur les États-Unis où elle s’est installée en juin 2008. Elle y possède aujourd’hui trois showrooms et est présente dans plus de 120 points de vente. Les grands magasins comme Saks seraient même intéressés même si, crise oblige, les discussions sont un peu mises en « stand by ».

Mais outre le développement de ses boutiques et de ses points de vente, Sequoia mise aussi et surtout sur ses sacs. Des produits de qualité et abordables qui ont fait le succès de la griffe. « Nous n'avons pas de velléité à aller vers le luxe. Et spécialement dans cette période de crise, il est arrogant de proposer des produits trop chers », souligne avec conviction Florence Sisso.

Ainsi, sous les conseils de ses détaillants et de ses commerciaux en prise directe avec les clients, Sequoia lance deux lignes en adéquation avec la conjoncture. La Overall avec le fameux anneau emblématique recouvert de cuir pour un prix inférieur à 200 euros et la Kick disponible autour de 220 euros (alors que ce type de sacs est vendu entre 350 et 400 euros chez ses concurrents). Des lignes qui ne subissent aucune concession en termes de style et de qualité et qui séduiront à coup sûr les clientes à la recherche de produits à la fois haut de gamme et accessibles. Mais si les sacs s'adaptent à l'environnement, l'esprit reste inchangé. En effet, depuis vingt ans, Pierre Hardy est à la tête de la direction artistique et apporte cohérence, élégance et style aux lignes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com