×
6 679
Fashion Jobs
Publicités

Serge Blanco pose ses premiers jalons au Japon

Publié le
today 10 avr. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Serge Blanco valide son projet nippon. Mi-2017, la marque du groupe français LBY affichait ses ambitions d'entrer sur le marché japonais via des corners en grands magasins. La marque qui s'inspire du rugby a dans un premier temps installé un pop-up store au sein de l'enseigne Iwataya de Fukuoka, avant de pousser les portes de deux grands acteurs de la distribution au pays du Soleil-Levant.


Corner Serge Blanco à Fukuoka au Japon - Serge Blanco


Serge Blanco installe ainsi ses corners de 25 mètres carrés chez Hankyu Umeda à Osaka et au sein du magasin Isetan de Shinjuku à Tokyo. Autres points de vente du conglomérat Isetan Mitsukoshi à accueillir la marque, le magasin Mitsukoshi de Ginza, ainsi que celui de Nagoya. Et la griffe devrait prochainement ouvrir également en aéroport.

« Nous avons trouvé un partenaire distributeur avec le groupe Sojitz Intinity, ce qui nous permet de travailler avec ces deux grands acteurs, explique Costantino Costa, le directeur de Serge Blanco. Les premiers retours sont intéressants auprès d'une clientèle japonaise adepte de haut de gamme. Chez Isetan, il s'agit d'un magasin masculin et, chez Hankyu, ce sont des couples qui viennent faire leurs achats. L'offre la plus contemporaine de Serge Blanco est plébiscitée. Nous allons ouvrir une dizaine de corners d'ici la fin de l'année, et regardons pour installer une boutique en joint-venture », annonce-t-il.

D'ici trois ans, Serge Blanco a l'ambition de développer sur le marché local un réseau d'une trentaine de corners et, potentiellement, de trois magasins. Un développement important alors que le Japon accueillera la Coupe du monde de rugby en 2019.

En Europe, la marque devrait s'associer à un distributeur en Italie, ayant quelques difficultés à s'implanter en direct, et vient de confier le Benelux à l'agence D-Lux Concept, basée à Anvers. Outre-Atlantique cette fois, Serge Blanco veut continuer à développer progressivement sa présence sur la côte Est américaine où le label compte déjà une vingtaine de clients.


Boutique Serge Blanco d'Angers - Serge Blanco


Mais le groupe LBY, qui a stoppé sa marque haut de gamme Joe San pour se focaliser sur Serge Blanco, veut avant tout conforter ses positions sur son marché domestique, la France. « Nous avons clairement renforcé notre présence sur la côte Uuest, explique Costantino Costa. Nous nous sommes implantés ou nous avons relocalisé nos magasins. Nous avons ouvert récemment à Royan mais aussi La Rochelle et nous sommes revenus à Biarritz. Nous avions fermé Bordeaux et nous rouvrons rue de la Porte Dijeaux », détaille-t-il. Fin mars, la marque implante également trois corners en grands magasins au sein des Printemps de Lille, Parly 2 et Strasbourg, avec un concept affiné. Elle revendique aussi 36 franchises et 27 succursales, pour un réseau total au niveau mondial de 90 points de vente à l'enseigne.

Après un exercice 2016 clos sur un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros, la direction de la marque annonce avoir enregistré une croissance de 11 %, un peu en deçà de ses ambitions, en 2017. Et tabler sur une hausse de 12 % en 2018, avec notamment un site marchand pesant pour 10 % des ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com