×
Publicités
Publié le
16 mai 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sergio Tacchini devient une brand company et démarre avec les licences

Publié le
16 mai 2013

Sergio Tacchini change de peau. L’historique entreprise italienne d’habillement sportif, rachetée en 2007 par l’entrepreneur et financier chinois Billy Ngok, s’est transformée en brand company. Le nouveau propriétaire a annoncé l’an dernier son intention de ne plus s’occuper de production et de distribution pour se consacrer uniquement à la gestion de la marque, en la relançant au niveau mondial à travers des accords de licence. Dans cette optique, Sergio Tacchini a signé en septembre un accord pluriannuel avec l’agence de marketing américaine IMG, afin qu’elle lui trouve de nouvelles licences.

Polos Sergio Tacchini


Le premier accord a été signé avec le Français Sport Fashion Distribution du groupe Sport Finance de Nantes, déjà en charge de la marque ultramontaine Kappa. L’accord de 4 ans démarre avec l’automne/hiver 2013/14 et porte sur la production et la distribution de l’habillement Sergio Tacchini en France, Espagne, Portugal, Benelux et Suisse. Pour le seul marché français, l’objectif est de passer des actuels 150 clients multimarques à 600/700.

Sergio Tacchini vient d’annoncer dans la foulée de nouvelles licences pour d’autres catégories de produits. Un accord pour une ligne de sous-vêtements, maillots de bain et homewear pour homme et enfant, a été signé avec Igam, société des Pouilles spécialisée dans la lingerie. La licence porte sur la production et distribution de ces lignes en Italie et sur une grande partie du marché européen. Elle débute avec la collection automne/hiver 2013-14 et prévoit ultérieurement le développement d’une collection pour femme, spécifie le groupe dans un communiqué. L’entreprise vénitienne Sport Ten produira et distribuera pour sa part les chaussures Sergio Tacchini dans toute l’Europe.

Le chaussant a été confié quant à lui pour le marché domestique à la société italienne Ubi, également située dans les Pouilles, et pour l’Hexagone et le marché scandinave à la Française Benjamin. Ce sont encore des entreprises françaises, partenaires historiques de Sergio Tacchini, qui ont été choisies pour la licence des parfums avec Perfume Holding, chargée de la distribution mondiale, et pour la production et la distribution de l’habillement sur le territoire nord-africain avec la société Movin d’Aubagne.

Sergio Tacchini a habillé des champions tel John McEnroe


Fondée en 1966 par le champion de tennis italien Sergio Tacchini, la marque a su mettre en place dès l’origine une stratégie gagnante de marketing s’appuyant sur l’image de grands champions de sport, tels John McEnroe et Pete Sampras. Mais, depuis la crise des marchés, la société a de plus en plus de mal à tenir tête à ses concurrents, tels les colosses Nike et Adidas. D’où la nouvelle stratégie mise en place.

Dans ce contexte, un important plan de restructuration est actuellement à l’étude. Le groupe affirme son intention de maintenir son siège en Italie, à Bellinzago Novarese en Piémont. Le site devrait continuer d’héberger entre autres les activités marketing et le bureau de style.

En ce qui concerne l’habillement, l’accord signé avec Sport Fashion Distribution prévoit en effet que le design des collections soit suivi en interne par Sergio Tacchini, tout comme les phases de développement du produit. De même pour les lignes de lingerie et beachwear, où un travail d’équipe a été mis en place entre l’entreprise et son licencié.

L’avenir du personnel, en revanche, est en suspens. En particulier, selon les syndicats, le destin de 42 employés sur 55 travaillant au siège de Sergio Tacchini, qui ont été mis au chômage technique. Par ailleurs seront fermées très certainement les 13 boutiques monomarques et 6 outlets que Sergio Tacchini compte en Italie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com