×
Publicités
Publié le
17 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sergio Tacchini veut reprendre son entreprise

Publié le
17 avr. 2014

Sergio Tacchini veut reprendre son entreprise. L’ex-champion de tennis, fondateur en 1966 de la célèbre marque d’habillement sportif homonyme, aurait l’intention de remettre la main sur la société qu’il a vendue en 2008 à l’entrepreneur chinois Billy Ngok, alors qu’elle traversait une profonde crise.

L’information a été rendue publique par les syndicats auprès de la presse locale de Bellinzago Novarese, en Piémont, où se trouve l’ancien siège de Sergio Tacchini.

La nouvelle campagne de pub de Sergio Tacchini


Le siège historique de la marque est, en effet, en train de fermer suite à la mise en liquidation de Sergio Tacchini International, la société créée par Billy Ngok lors du rachat. Ce dernier a décidé de mettre fin à l’activité de production, tandis qu’il a confié en juillet 2013 la gestion de la marque Sergio Tacchini à Wintex Italia, filiale du groupe Wintex Hong-Kong.

Wintex Italia gère depuis moins d’un an le développement des marques appartenant à Sergio Tacchini à travers une formule de location-gérance. La société s’est installée à Milan avec une quinzaine d’anciens employés du groupe Tacchini, et s’occupe essentiellement du style, du marketing et du développement du produit, qui est ensuite réalisé et distribué en licence à travers des partenariats avec différentes entreprises.

Pour sa part, Wintex Italia affirme n’avoir reçu aucune proposition officielle de la part de l'ancien champion de tennis. Selon les syndicats, l’information a été révélée mardi 15 avril au cours d’une rencontre entre le commissaire chargé de la liquidation de Sergio Tacchini International, les syndicats et les élus locaux.

La famille Tacchini a fait savoir son intention de s’engager pour que l’entreprise qui porte son nom ne disparaisse pas du territoire, rapporte la presse locale, sans donner plus de détails.

Alors que les syndicats lancent l’alarme depuis plus d’un an sur la fermeture des points de vente et du siège de Sergio Tacchini, l’initiative surprise de l’ancien champion-entrepreneur paraît un peu tardive, et ne semble guère avoir de chances d’aboutir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com