×
5 786
Fashion Jobs
Publicités

Shiseido retombe dans le rouge

Par
AFP
Publié le
today 31 juil. 2014
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

© 2014 AFP - Le groupe de cosmétiques japonais Shiseido a annoncé jeudi être retombé dans le rouge au premier trimestre de son exercice comptable 2014-15, du fait d'un surcroît d'impôts, mais a maintenu ses prévisions annuelles.

Entre le 1er avril et le 30 juin, il a accusé une perte nette de 1,7 milliard de yens (12,9 millions d'euros), alors qu'il avait renoué avec les bénéfices un an plus tôt, à hauteur de 2,7 milliards de yens.


Son profit opérationnel s'est dans le même temps réduit comme peau de chagrin (-80,2 %), tombant à 1,36 milliard de yens, contre 6,9 milliards au premier trimestre 2013-14. Une contre-performance que le groupe explique "par une augmentation des dépenses de personnel liées au paiement de primes plus élevées".

Son chiffre d'affaires s'inscrit cependant en petite progression de 3,7 %, à 168,4 milliards de yens (1,22 milliard d'euros).

Les ventes de Shiseido au Japon, où le groupe réalise environ la moitié de son chiffre d'affaires, ont plongé en avril, juste après la hausse d'une taxe sur la consommation (passée de 5 à 8 %), mais se sont ensuite redressées. Au final, elles ont reculé de 3,2 % sur la période.

Elles ont progressé partout ailleurs (+5,3 % aux Amériques, +10,6 % en Europe), tirées par ses produits de beauté de marque Nars, tandis qu'en Asie (+15,2 %), les Chinois plébiscitaient la marque Aupres.

Pour l'exercice complet qui sera bouclé le 31 mars 2015, Shiseido vise toujours un bénéfice net de 38 milliards de yens, soit 45 % de plus sur un an. Son bénéfice d'exploitation pourrait en revanche diminuer de 15 % à 42 milliards de yens, tandis que son chiffre d'affaires devrait grignoter 2,4 %, à 780 milliards de yens.

Les revenus du groupe pourraient souffrir de plusieurs facteurs, en premier lieu de la vente des marques françaises Decléor et Carita au groupe français L'Oréal.

Lors de l'exercice précédent (avril 2013 à mars 2014), Shiseido a profité de la forte dépréciation du yen, après une année 2012-13 gâchée par des frais de restructuration importants dans sa filiale américaine Bare Escentuals.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.