×
5 002
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
8 oct. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Silmo: une présence plus marquée des visiteurs français

Publié le
8 oct. 2012

Avec 34 696 visiteurs, le Silmo (le salon international de l'optique et des lunettes), qui a fermé ses portes dimanche soir à Villepinte, enregistre une légère hausse (+1,7%) de son visitorat par rapport à 2011. Une augmentation obtenue grâce à la présence française, 45,2% du total contre 44% de l'édition précédente.

Il y avait beaucoup de monde au Silmo

Un résultat qui reflète la position de la France sur le marché européen de l'optique, deuxième derrière l'Allemagne. Après avoir connu des hausses annuelles de 2 à 3% en moyenne, ce secteur a encore constaté une timide croissance (+1%) en 2011, avec un chiffre d'affaires de 5,7 milliards d'euros (institut GfK). Le nombre de magasins de lunettes continue lui aussi d'augmenter: ils étaient 9138 en 2005, ils sont actuellement 11 500. "Un phénomène qui néanmoins va se ralentir, car nous avons atteint le niveau d’absorption de l'offre", souligne Philippe Lafont, président du Silmo.

Si les marchés de l'Europe du Sud sont en souffrance, la Russie et les Etats-Unis montent. "En ce moment il est néanmoins difficile d'anticiper des tendances fortes de ce marché. On peut dire que l'optique reste l'un des secteurs qui peut résister à toute conjoncture, car les lunettes sont un outil de santé et pas seulement de mode et leur diffusion s'amplifie à grande vitesse dans la plupart des pays. De plus, on a intégré aujourd'hui l'importance de protéger les yeux des rayons au même titre que la peau et donc la vente de montures de soleil est en progression".

Philippe Lafont est convaincu que la bonne tenue du Silmo (1350 marques représentées), "un salon technologique et fashion à la fois", tient à ses services complémentaires. "Les visiteurs ne viennent pas ici seulement pour le business mais pour s'informer, ce qui est capital dans ce métier qui conjugue des aspects techniques de pointe et des éléments plus mode. On demande beaucoup de compétences à un opticien, voilà pourquoi avoir des informations approfondies sur la correction, le merchandising ou les dernières tendances se révèle de la plus grande utilité pour pouvoir faire face à la concurrence".

La partie qui a rencontré le plus de succès est le Village qui réunit les marques les plus pointues et les plus innovantes, celles qui souvent lancent les tendances. "Elles représentent la touche pimentée de ce secteur, donnent une dimension très créative au marché. D'ailleurs c'est le Silmo qui, en 1996, a inventé ce type d'espace pour les marques de niche qui, aujourd'hui, a été adopté dans beaucoup de salons dans le monde", revendique le président.

Silvia Manzoni

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com