×
Publicités

Simone Pérèle enchaîne les ouvertures

Auteur :
Publié le
today 29 janv. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’ouverture de la première boutique parisienne Simone Pérèle en propre dans le Marais en mai 2016 était l’entame de son plan stratégique nommé « Cap 2019 » mis au point par Stéphanie Pérèle, directrice du pôle produits, et Mathieu Grodner, directeur général de la marque. En 2017, le chiffre d’affaires du corsetier s’élève à 90 millions d’euros, soit 10 millions de plus que celui annoncé en 2015, à l’arrivée de la troisième génération de cette entreprise familiale aux commandes.


La nouvelle boutique Simone Pérèle rue de Rennes à Paris - Simone Pérèle


Alors que l’enseigne s’apprête à fêter ses 70 ans, son parc de points de vente ne cesse de s’agrandir. En plus du magasin sis dans le IVème arrondissement, Simone Pérèle a ouvert des boutiques en propre sur la fréquentée rue de Rennes à Paris, à Miramas (Bouches-du-Rhône), dans le centre commercial de Carré Sénart (Seine-et-Marne) et à Varsovie (Pologne).  Et en 2018, les inaugurations d’un magasin sur l’île de la Réunion et d’un autre à Gdansk en Pologne auront lieu, respectivement en avril et en mai, tandis que des ouvertures en France et en Espagne sont en discussion.

Au cours de l’été 2017, Simone Pérèle a également choisi de convertir quatre de ses points de vente Laure Sokol, le multimarque que l’enseigne avait racheté en 2008, en magasins consacrés à Simone Pérèle. Des points de vente en commission affiliation ont aussi ouvert, à Lyon et Narbonne en France, en plus d’une adresse à Poznan (Pologne) et d’une autre à Prague (République Tchèque), portant à plus d'une quinzaine désormais le nombre de boutiques à l'enseigne Simone Pérèle.

Si la marque milieu de gamme étend sa présence en Europe centrale, c’est que la région constitue l’un de ses marchés en développement, au même titre que le Moyen-Orient. D'ailleurs, dans ces points de vente, comme dans ceux qui se trouvent en Australie ou de l’autre côté de l’Atlantique, l’offre est la même que celle des magasins parisiens, puisque Simone Pérèle s’attache à proposer une sélection identique partout dans le monde.

Dans le même temps, l'entreprise s’est offert un lifting digital avec le lancement de son e-store en juin 2017, plus en adéquation avec l’image jeune et bien dans son époque qu’elle a envie de promouvoir. L’occasion aussi pour Simone Pérèle de réunir la totalité de son catalogue sur un seul espace, de se constituer une vitrine média et de créer du trafic en magasins, avec une carte géographique de ses différents types de points de vente. Si l’enseigne n’a pas encore de chiffres officiels à communiquer sur les performances de ce nouveau site, elle se dit satisfaite des résultats jusqu’ici.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com