×

Sinéquanone placée en redressement judiciaire pour six mois

Par
AFP
Publié le
today 5 janv. 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne de prêt-à-porter Sinéquanone a été placée mardi en redressement judiciaire pour une période de six mois, a-t-on appris auprès des porte-parole de la société. La société mère avait déjà déposé le bilan en 2014 et la nouvelle entité bénéficiait pourtant d'un plan de relance.

Façade d'une boutique au dernier concept - Sinéquanone.


« L'objectif est d'aboutir à un plan de continuation, c'est-à-dire trouver des solutions pour relancer l'activité de la société et la pérenniser », ont-ils indiqué.

Cela passera notamment par un recentrage sur les pays les plus porteurs et la transformation du modèle de l'enseigne qui « doit retrouver son ADN, qui tourne autour des robes élégantes pour les femmes actives et urbaines », ont précisé les représentants.

« Il s'agira de réduire les foyers de pertes », aussi bien à l'étranger qu'en France, ont-il expliqué, n'excluant pas certaines fermetures de boutiques dans l'Hexagone.

L'enseigne compte actuellement une soixantaine de magasins en France, dont 30 en propre et 20 en franchise, et une cinquantaine de points de vente à l'étranger (en franchise). Elle emploie 280 salariés dans l'Hexagone.

L'accent sera également mis sur le numérique, qui représente actuellement 5 % des ventes, et devrait atteindre les 15 % d'ici trois ans.

En attendant, l'entreprise doit d'abord apurer son passif, dont le montant sera déterminé au cours de la procédure de redressement.

Les actionnaires actuels, les fonds IFE et Naxicap, « n'ont pas vocation à sortir », de même que l'actuel dirigeant, Paul-Henri Cecillon, spécialiste du redressement d'entreprise en difficulté, nommé en novembre, ont indiqué les porte-paroles de Sinéquanone.

La société, créée en 1973, a vu ses ventes plonger l'an dernier, « notamment en raison des attentats de janvier et de novembre, qui ont eu un réel effet sur le chiffre d'affaires », ont-ils souligné.

Sinéquanone réalise 75 % de son chiffre d'affaires en France et est très présent en centres commerciaux, dont la fréquentation a été particulièrement affectée après les attaques terroristes.

En 2015, les ventes de l'enseigne ont ainsi chuté de 15 %, à 40 millions d'euros. Ses pertes ont atteint les 4 millions d'euros.

La société souffre du recul continu des ventes d'habillement en France depuis huit ans, et a subi des problèmes de parité monétaire et de conflits avec certains de ses partenaires russes et ukrainiens. Un effritement de ses ventes est également à l'oeuvre depuis plusieurs années en Europe du Sud (Espagne, Italie, Grèce). Elle traîne enfin depuis 2007 une dette de 30 millions d'euros, issue d'un premier rachat par un autre fonds, réalisé via un LBO.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.