×
Publicités
Publié le
5 avr. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sixty conclut un accord avec les syndicats en vue de sa réorganisation

Publié le
5 avr. 2012

Après des mois de conflits larvés avec les syndicats, la société de mode italienne, qui détient les marques Miss Sixty, Energie, Killah, Murphy & Nye et Refrigiwear, est parvenue ces jours-ci à un accord "sur la réorganisation de l’entreprise" prévoyant le départ de 171 personnes sur un effectif total de 414.

L’entreprise, qui envisageait dans un plan précédent de supprimer 250 emplois, s’est engagée notamment à faire appel "à tous les amortisseurs sociaux disponibles" ainsi qu’à "des parcours de requalification et de formation pour le personnel", souligne-t-elle dans un communiqué. La société confirme par ailleurs, comme elle l’avait déjà fait en février, le maintien de son siège de Chieti, dans les Abruzzes, qui réunit diverses activités tels style, prototypes, modélisme, marketing, commercial, distribution et communication.



En crise depuis 2007, le groupe de mode jeune, qui a perdu l’un de ses fondateurs, le créateur Wicky Hassan en décembre dernier, peine à se redresser. Son chiffre d’affaires a continué de reculer, en passant de 526 millions d’euros en 2007 à 381,5 millions en 2010 et 293 millions d’euros en 2011 "avec une consistante réduction des marges", indiquait-il le 14 février dernier, lors de la présentation de son plan de relance. "Cet accord, qui doit être encore approuvé par les employés, est un point de départ. Le problème, c’est que l’entreprise est en grande difficulté financière et nous redoutons qu’elle renonce à terme au Made in Italy et au savoir-faire de son personnel", commente Giuseppe Rucci, représentant syndical de la confédération CGIL.

Dirigée par Pietro Bongiovanni, la société a récemment renforcé son management avec la nomination en octobre de Michel Lhoste au poste de directeur général et l’arrivée de Giorgia Biancato comme directrice générale du merchandising. Elle veut développer notamment son canal de vente directe et son expansion à l’international. Sur l’Asie, elle a noué un partenariat en décembre avec le groupe chinois Trendy International. Elle prévoit par ailleurs un retour sur le marché américain, le développement de sa présence au Brésil et un renforcement sur l’Europe, en particulier en Russie. Enfin, Sixty table sur un retour aux bénéfices d’ici à 2015.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com