×
Publicités
Publié le
26 oct. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Smalto recrute un nouveau capitaine

Publié le
26 oct. 2017

A la tête de Smalto depuis 2014, Bernard Flobert passe le relais. Agnès Sarah Espinasse est depuis début octobre la nouvelle PDG du tailleur français, dont le fondateur, Francesco Smalto, s'est éteint en 2015.

Le savoir-faire tailleur de Smalto aujourd'hui malmené au niveau commercial - Smalto


L'entreprise précise que la transmission des dossiers se déroule actuellement entre les deux dirigeants et que Bernard Flobert quittera l'entreprise fin octobre. Agnès Sarah Espinasse aura pour mission de « relancer la marque, qui est une belle endormie », avec pour pour objectif de « retrouver ses fondamentaux pour séduire une clientèle en quête d’élégance intemporelle sans compromis sur le confort du vêtement ». Smalto, qui habille l'équipe de France de football à la ville, propose des costumes à un prix moyen de 2 000 à 2 500 euros.

Et l'entreprise d'ajouter que la dirigeante rejoint Smalto avec une forte expérience dans le retournement et les cessions-acquisitions d'entreprises, notamment Vilebrequin en 2010. Agnès Sarah Espinasse a en effet été à la manoeuvre lors de la cession de la marque de maillots de bain haut de gamme à G-III Apparel en 2012.

La nouvelle dirigeante, qui possède sa société de conseil en réorganisation, investissement et fusion-acquisition, a entre 2014 et mars 2017 dirigé la société suisse Phytolis. Elle a mené sa restructuration, puis réalisé sa session en 2016, avant de mettre en place le plan stratégique des nouveaux propriétaires. Son expérience laisse entrevoir la volonté d'une cession de Smalto par son actionnaire majoritaire, Alain Duménil. Déjà en 2014, le magazine Challenges glissait que l'ancien propriétaire du joailler Poiray, qui avait racheté Francesco Smalto à son fondateur en 1962, visait une cession de la marque dont il possédait 65 % du capital, le restant étant coté au marché libre.

Les exigences d'Alain Duménil n'ont manifestement pas été comblées. Et depuis, à l'instar d'autres grands noms du formel masculin comme l'Italien Canali, la marque connaît des difficultés. Malgré deux beaux emplacements en France, à Paris rue François 1er, et sur le cours de l'Intendance à Bordeaux, la marque compte peu de points de vente à l'enseigne et un nombre de revendeurs réduits. Elle revendique une présence à Amman, Casablanca ou encore Oran.

Le groupe Francesco Smalto est constitué de plusieurs entités. La SA Smalto a été fermée cette année. En revanche, Francesco Smalto International SAS, Luxury Distribution Cannes SAS, Smalto Genève Sarl et SC Pontault DS font partie de son périmètre. Selon les comptes publiés pour son exercice décalé clos fin mars 2016, les activités cumulées des entreprises du groupe pèseraient environ 13 millions d'euros de chiffre d'affaires pour une perte de près de 5 millions d'euros. L'entreprise n'a pas encore déposé ses comptes pour l'exercice 2016-17. L'activité du groupe est passé dans le rouge au terme de son exercice 2013-14 après qu'il a connu une chute de 20 % de son chiffre d'affaires.

Tout l'enjeu pour la nouvelle dirigeante, Agnès Sarah Espinasse, et l'équipe de Smalto sera donc de retrouver une stabilité de l'activité et un modèle plus rentable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com