×
Publié le
9 oct. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP en route vers une valorisation de 2 milliards d'euros

Publié le
9 oct. 2017

Cette fois, SMCP saute bel et bien le pas. Après une première approche en 2016, finalement repoussée pour faire entrer le groupe chinois Shandong Ruyi à bord, Sandro, Maje et Claudie Pierlot arrivent en Bourse. Le groupe français de luxe accessible se lance officiellement à compter de ce 9 octobre, date de début de l'offre à prix ouvert, avec une action estimée entre 20 et 25 euros. Le prix des actions sera fixé le 19 octobre, avant début de la cotation sur le marché Euronext (compartiment A) le 20 octobre.

Campagne automne-hiver 2017 - Sandro


Un timing assez rapide puisque le groupe avait annoncé sa volonté de procéder à une IPO au début de l'été seulement, mais un timing adéquat compte tenu des résultats annoncés pour 2016 et des projections 2017. De quoi rendre la cotation très attractive et permettre au groupe SMCP de dégager une très belle valorisation : celle-ci devrait se situer entre 1,9 et 2,2 milliards d'euros le 19 octobre prochain.

Il devrait s'agir d'une des plus grosses introductions de l'année à la Bourse de Paris et donc d'un événement retentissant pour le secteur de la mode. A l'occasion du lancement, Daniel Lalonde, le PDG du groupe, a tenu à rappeler les raisons pour lesquelles SMCP procède à cette IPO : « L'objectif est de soutenir notre croissance importante, mais aussi de réduire la dette pour gagner en flexibilité financière ».

Car l'opération se découpe ainsi : d'une part, le groupe va introduire pour environ 127 millions d'euros de nouvelles actions, et d'autre part, mettre sur le marché entre 390, a minima, et 569 millions d'euros d'actions existantes au maximum. Le tout représentera donc environ 35 % du total des actions, car l'actionnaire majoritaire depuis 2016, le groupe chinois Shandong Ruyi, souhaite garder la main avec environ 55 % des parts. D'une certaine manière, celui-ci va même conforter son influence puisqu'il va réinvestir le capital produit par la vente partielle de ses actions en rachetant les parts d'actionnaires minoritaires avec lesquels il s'était associé pour acquérir SMCP et détenir ainsi une participation la plus directe possible.

Daniel Lalonde - SMCP


Au capital du groupe SMCP post-IPO, il restera également une part d'environ 10 % partagée entre les fondatrices, Evelyne Chétrite et Judith Milgrom, ainsi que Daniel Lalonde et les autres managers. Par ailleurs, le groupe annonce qu'il mettra en oeuvre avant la fin de l’année un plan d’attribution gratuite d’actions au profit d’environ 150 dirigeants et salariés du groupe, d’un montant maximum de 3 % du capital.

L'ancien actionnaire majoritaire de 2013 à 2016, KKR, va en revanche totalement sortir du capital à l'issue de l'opération. Il en détenait encore 10 % environ jusqu'alors. 

Au total donc, la structure de l'actionnariat du groupe SMCP ne sera pas totalement bouleversée, puisque l'actionnaire majoritaire Shandong Ruyi reste en place et que le management a choisi de maintenir également ses positions. Un choix qui s'inscrit dans une volonté de maintenir l'ADN du groupe et de continuer à l'incarner, ce qu'a commenté Evelyne Chétrite, qui s'est voulue rassurante au sujet de cette nouvelle étape : « Toutes nos équipes, Judith, Ilan et moi-même sommes plus que jamais motivés à l’idée de continuer cette aventure entrepreneuriale et familiale. Nous comptons rester actionnaires du groupe, comme depuis le premier jour ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com